Un invité vient partager les livres de son enfance, adolescence, âge adulte, et son livre de l'été ! Un portrait littéraire à travers les livres qui ont marqué sa vie...

L'ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d'Arvor en conférence - mai 2017
L'ambassadeur de France en Tunisie Olivier Poivre d'Arvor en conférence - mai 2017 © AFP / Natalia Seliverstova / Sputnik

Ancien directeur de France Culture, aujourd'hui ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor est également l'auteur de nombreux ouvrages avec son frère Patrick. Olivier Poivre d'Arvor... et les livres de sa vie :

Chapitre 1, l'enfance

Le Club des cinq, d'Enid Blyton (entre 1942 et 1963) : Trésor caché au fond d'un souterrain, passages secrets dans l'épaisseur des murs d'un manoir, oubliettes lugubres dans un château en ruine... Série de romans policiers où l'on suit les aventures d'un groupe de quatre enfants Claudine, François, Michel, Annie et le chien Dagobert. Titre original The Famous Five

Le Clan des sept, d'Enid Blyton (entre 1949 et 1986) : Série de romans policiers, version simplifiée du Club des cinq, Le Clan des sept relate les aventures d'une bande de détectives amateurs composée de quatre garçons Pierre, Jacques, Georges et Colin, de trois jeunes filles Jeannette, Barbara et Pam, et de leur chien Moustique. Titre original The Secret Seven

Chapitre 2, l'adolescence

Les Caves du Vatican, d'André Gide (1914) : Roman d'André Gide, l'auteur l'a qualifié de « sotie » déclarant plus tard que son « unique roman » était Les Faux-Monnayeurs. Les Caves du Vatican entrecroise des personnages aussi opposés que le sont leurs intrigues : Julius de Baraglioul un catholique traditionnel et son beau-frère Anthime Armand-Dubois, libre penseur. Le tout dans un contexte particulièrement embrouillé où une bande d'escrocs répand la rumeur selon laquelle le cave serait séquestré dans les caves du Vatican. Écrivain français récompensé du prix Nobel de littérature en 1947, André Gide s’est placé grâce à ses œuvres comme l’un des chefs de file du roman moderne. Homosexualité assumée, désir de bousculer les tabous, découverte de l’Afrique noire, dénonciations de l’administration coloniale et de l’attitude des Européens, puis enthousiasme pour l’expérience soviétique… Ses romans manifestent une volonté de liberté et d’affranchissement à l’égard des contraintes morales et puritaines.

Les Faux-Monnayeurs, d'André Gide (1925) : André Gide affirma qu'il s'agissait de son « premier roman », qualifiant ses publications antérieures de « récits » ou de « soties ». Construit avec minutie, ce roman multiplie les personnages, les points de vue narratifs et les intrigues secondaires. À travers cette œuvre, André Gide cherchait à démontrer les limites du roman traditionnel et son échec dans sa prétention à décrire la complexité du monde réel. Il souhaitait ainsi libérer la littérature de son carcan narratif pour faire du roman une œuvre d’art créatrice à part entière, et non plus seulement le réceptacle d’une histoire racontée. L’histoire centrale est celle de trois personnages, Bernard et Olivier deux amis lycéens et Edouard, l’oncle d’Olivier, écrivain désireux de créer un roman unique et innovant. Le roman est aussi construit sur une mise en abyme puisque l’oncle Edouard est présenté en train d’écrire un roman intitulé Les Faux-Monnayeurs et qui a pour personnage principal un romancier.

Chapitre 3, l'âge adulte

Les Sept Piliers de la sagesse, de T. E. Lawrence (1922) : Récit autobiographique de T.E. Lawrence, officier britannique envoyé en liaison auprès des forces arabes entre 1916 et 1918, lors de la Révolte arabe contre les Ottomans. Devenu « Lawrence d’Arabie » dans la conscience collective, il y fait le récit de son expérience au sein du mouvement arabe pour l’indépendance, dont fut l’un des plus ardents défenseurs. Titre original Seven Pillars of Wisdom : A Triumph

Chapitre 4, le livre de l'été

Le Quatuor d'Alexandrie, de Lawrence Durrell (entre 1957 et 1960) : Ensemble de quatre romans écrits par l'écrivain britannique Lawrence Durrell, où il explore à chaque fois le thème de l'amour, sous une perspective différente : Justine (1957), Balthazar (1958), Mountolive (1958) et Cléa (1960). Le récit se déroule principalement à Alexandrie, avant et pendant la Seconde Guerre Mondiale. Titre original The Alexandria Quartet

Le libraire

Solveig Touzé de la librairie La Nuit des temps à Rennes, dans l’Ille-et-Vilaine (région Bretagne) :

  • Le best-seller de sa librairie :Très intime, de Solange (février 2017 – éditions Payot et Rivages). Les moments où elles préféreraient ne pas, ceux où elles se sentent palpiter en profondeur, les joies magiques du cunnilingus, les mecs bons et les nuls, la quête du "dragon de l’orgasme fou"… Elles ont entre 18 et 46 ans. Solange s’invite dans leur chambre à coucher. Elle leur demande comment ça se passe, concrètement, dans leur vie sexuelle et affective. Directes, caustiques, réjouissantes, lucides, elles n’éludent ni les libidos en berne, ni les petits arrangements avec soi-même, ni les abus. Elles disent tout, elles le disent bien, avec les vrais mots, et ça secoue.

    Solange est le pseudonyme de Ina Mihalache, 31 ans, comédienne et artiste plasticienne, réalisatrice et vidéaste québécoise installée en France. Les vidéos de sa chaîne YouTube Solange te parle ont été vues plus de 30 millions de fois.

  • Son coup de coeur : Demandez au perroquet, de Richard Stark (mai 2017 – éditions Payot et Rivages) : Un homme court à travers la campagne pour échapper aux chiens qui ont flairé sa piste et à l'hélicoptère qui tourne dans le ciel. Le fuyard s'appelle Parker, il vient de braquer une banque. Au sommet d'une colline, il tombe sur un inconnu en tenue de chasseur qui le fait monter dans sa voiture et l'emmène chez lui par des chemins forestiers, échappant ainsi aux barrages de la police. Lindahl - c'est le nom du chasseur - vit dans un garage converti en habitation. L'intérieur est sommairement meublé. Sur le poste de télévision allumé en permanence, trône une grande cage abritant un perroquet. Lindhal est un homme en colère et il voit en Parker l'occasion d'assouvir une vengeance. La présence de Parker va bouleverser sa vie à un point qu'il n'imaginait pas. « Qu'est-ce qui peut expliquer que ces romans soient si plaisants à lire (ou à relire) ? Au final, c'est Parker.

    Richard Stark est un des pseudonymes de Donald Westlake qui entama le cycle consacré à son héros criminel en 1962.

Olivier Poivre d'Arvor et Mathias Deguelle • Chassé/Croisé
Olivier Poivre d'Arvor et Mathias Deguelle • Chassé/Croisé © Radio France / Marie Mougin

Olivier Poivre d’Arvor sur André Gide : « J’étais fasciné par les noms des personnages, l’incapacité à résumer… »

La dédicace d'Olivier Poivre d'Arvor
La dédicace d'Olivier Poivre d'Arvor © Radio France

En partenariat avec la Revue PAGE des libraires

Retrouvez le numéro de la rentrée chez votre libraire !
Retrouvez le numéro de la rentrée chez votre libraire !

Générique de l'émission : RATATAT "Countach" - Album Magnifique - Because Music - 2015 / compositeurs : Evan Mast - Mike Stroud

La programmation musicale :

  • Vis à vis, de Calypso Valois (2017)
  • It's a Wonderful Time for Love, de Norah Jones (2017)
  • Dans la radio, de Jacques (2016)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.