Et l'avenir de la recherche en anthropologie

Philippe Descola
Philippe Descola © Patrick Imbert / Collège de France

Ils comptent parmi les plus grands scientifiques de notre pays. Ils ont contribué à faire avancer la connaissance dans leur domaine et ils poursuivent leur route avec la même soif de découvertes, les yeux sans cesse tournés vers l’avenir.

Pendant tout l’été, chaque dimanche Mathieu Vidard reçoit l’un de ces chercheurs pour imaginer le monde de demain à la lumière de leur discipline.

Du cerveau à l’espace, de la médecine à la nature, ils vont nous permettre d’explorer l’avenir en nous montrant quels sont les grands enjeux du futur et en quoi les prochaines découvertes vont transformer nos vies en nous éclairant d’un jour nouveau.

Un rendez-vous en deux temps : un premier entretien en face à face avec l’invité et puis une seconde partie pendant laquelle il nous présentera deux jeunes chercheurs avec lesquels il travaille pour entamer une discussion trans- générationnelle sur les promesses de leurs recherches.

Aujourd'hui

Philippe Descola, professeur au Collège de France, successeur de Claude Lévi-Strauss et de Françoise Héritier, est souvent décrit comme l’anthropologue de langue française le plus influent. Ses travaux ethnographiques menés en Équateur ont révolutionné les études sur les Indiens d’Amazonie.

Professeur au Collège de France titulaire de la chaire d’« Anthropologie de la nature ». Il a reçu en septembre 2012 la Médaille d'or du CNRS pour l'ensemble de ses travaux.

Avec les deux jeunes chercheurs:

Charles Stepanoff

Chercheur au Laboratoire d’Anthropologie Sociale. Depuis 2008: maître de conférences à l’École pratique des hautes études.

Perig Pitrou, CNRS, Laboratoire d’anthropologie sociale

Anthropologue au Laboratoire d'anthropologie sociale (LAS), Perig Pitrou est aussi directeur-adjoint de la pépinière interdisciplinaire CNRS « Domestication et Fabrication du vivant »

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.