Et l’avenir de la recherche en éducation

Ils comptent parmi les plus grands scientifiques de notre pays. Ils ont contribué à faire avancer la connaissance dans leur domaine et ils poursuivent leur route avec la même soif de découvertes, les yeux sans cesse tournés vers l’avenir.

Pendant tout l’été, chaque dimanche Mathieu Vidard reçoit l’un de ces chercheurs pour imaginer le monde de demain à la lumière de leur discipline.

Du cerveau à l’espace, de la médecine à la nature, ils vont nous permettre d’explorer l’avenir en nous montrant quels sont les grands enjeux du futur et en quoi les prochaines découvertes vont transformer nos vies en nous éclairant d’un jour nouveau.

Un rendez-vous en deux temps : un premier entretien en face à face avec l’invité et puis une seconde partie pendant laquelle il nous présentera deux jeunes chercheurs avec lesquels il travaille pour entamer une discussion trans- générationnelle sur les promesses de leurs recherches.

Aujourd’hui : François Taddeï

Comment former au mieux les nouvelles générations ? Que faut-il apprendre dans un monde où les changements s’accélèrent et les connaissances croissent exponentiellement ? Si les meilleures universités forment leurs étudiants par la recherche, comment peut-on démocratiser ces manières d'apprendre et comment permettre au plus grand nombre d'atteindre les frontières des connaissances si celles-ci avancent à grand pas ?

C’est à ces questions que réfléchit François Taddéï. Ce généticien passionné par les questions d’éducation a créé des formations interdisciplinaires innovantes de niveau licence, master et doctorat ainsi qu’un institut de formation par la recherche.

Il faut repenser l’éducation et l’enseignement pour préparer les jeunes générations à affronter les défis d’un monde en pleine mutation.

Sa réflexion est précieuse pour tous ceux qui souhaitent réinventer les manières d'apprendre, d'enseigner et de faire de la recherche.

Avec les deux jeunes chercheuses :

Laelia Benoit

Laelia Benoit, médecin, psychiatre spécialiste des adolescents. Diplômée de master 2 de sociologie à l'EHESS et de master 2 de psychologie transculturelle à Paris 13. Je fais actuellement de la recherche dans le service du Pr Marie Rose Moro à la Maison de Solenn, maison des adolescents.

Amélia Legavre

Membre du Centre de Recherches interdisciplinaires. Titulaire d’un master 2 en sciences politiques à l’université Rennes 1, et d’un Master 2 recherche en éducation et pédagogies innovantes. Elle commence sa thèse l’année prochaine sur le thème d’ « apprendre en s’engageant ».

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.