Dites-moi, vous qui êtes attentif à votre santé, ça vous arrive de craquer sur des bonbons ?

♪ "Je vous ai apporté des bonbons, parce que les fleurs c'est périssable" ♫ chantait Jacques Brel. Mais le problème, c'est que les bonbons, c'est poison !
♪ "Je vous ai apporté des bonbons, parce que les fleurs c'est périssable" ♫ chantait Jacques Brel. Mais le problème, c'est que les bonbons, c'est poison ! © Getty / Stuart Snelling / EyeEm

Cette semaine, je participai à une chouette émission de télévision (La Grande Librairie, de François Busnel, sur la 5) et comme je m’installais dans ma loge, avant le maquillage, j’ai vu qu’on m’avait préparé sur une table basse quelques bouteilles d’eau minérale et une assiette de bonbons. Comme il était 20h et que je n’avais pas mangé, j’en ai avalé deux, très exactement. Je m’en souviens, car je trouvais ça idiot, de manger ces deux petites boules de poison, dans leur papier coloré. Mais je n’ai pas pu résister à « la tentation du bonbon »…

En 1963, Jacques Brel chantait Les bonbons :

« Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c'est périssable
Puis les bonbons c'est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons
Mais je vous ai apporté des bonbons… »

Et oui, c’est con, d’offrir des bonbons, surtout par rapport à des fleurs. Mais le pire, c’est qu’offrir des bonbons, c’est aussi offrir du poison !

D’abord parce que c’est du pur sucre, et que le sucre n’est pas bon pour la santé, tout simplement. Pas seulement la santé des dents : absorber des sucreries fait monter en flèche notre glycémie, et sollicite violemment le pancréas, ce qui provoque ensuite des hypoglycémies, qui poussent à remanger du sucre, etc. C’est comme ça qu’on devient accro…

Ensuite, c’est mauvais aussi parce qu’on soupçonne le sucre d’être la nourriture favorite des cellules cancéreuses.

► LIRE AUSSI | Jacqueline Warnet à propos du champignon "candida albican" et des cellules cancéreuses

Ainsi, un des examens destinés à chercher des métastases cancéreuses (le TEP-scan) consiste à injecter un sucre radio-actif dans l’organisme des patients : les cellules cancéreuses, qui ont besoin de beaucoup de sucre pour se développer, se font alors repérer en fixant le produit sucré radio-actif.

Et puis, les bonbons c’est comme les cigarettes, un poison à double action : le premier poison, c’est nicotine pour les cigarettes et sucre pour les bonbons ; et le second, tous les additifs, colorants, édulcorants, goûts artificiels, que rajoutent les fabricants de tabac et de friandises, et qui alourdissent encore les dégâts. Ainsi, les additifs contenus dans les sodas et les sucreries sont soupçonnés de mille maux, dont l’hyper-activité chez certains enfants. Plusieurs études montrent qu’un régime allégé en saletés sucrées améliore les symptômes d’hyperactivité chez beaucoup d’enfants.

Il faut donc lutter ! Mais ce n’est pas facile, tant les bonbons et les sucreries sont associés dans nos esprits à des choses joyeuses et sympathiques…

Dans la jungle des produits alimentaires modernes, nous sommes comme des animaux à qui on tend des pièges : on nous propose des petits appâts colorés, savoureux, pas chers, faciles d’accès. Comment cela pourrait-il être mauvais pour notre santé ? Et pourtant ça l’est

Allez, c’est simple : tout ce qui est plein de couleurs et de saveurs, si c’est artificiel, c’est poison. Et si c’est naturel, c’est tout bon. Ne renonçons donc surtout pas à admirer, renifler et savourer tout ce qui est beau, bon, coloré et savoureux, et qui ne manque pas dans la nature : les fleurs et les fruits sont là pour ça !

Dites-moi, Ali, vous qui êtes un homme attentif à votre santé, ça vous arrive de craquer sur des bonbons ?

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.