Le nombre des bagages abandonnés dans les aéroports ne cesse d'augmenter. Deux raisons à cela, le stress des passagers mais aussi la politique commerciale des compagnies low-cost.

Panneau pour guider les voyageurs à travers un aéroport.
Panneau pour guider les voyageurs à travers un aéroport. © Getty / xPACIFICA

Dans les aéroports parisiens, le phénomène devient inquiétant : le nombre de bagages perdus ou abandonnés a augmenté de plus de 77% en à peine 3 ans. Rien qu’à Roissy Charles de Gaulle on a compté plus de 1300 interventions pour des bagages suspects nécessitant 3 à 4 interventions des services de déminage chaque jour.

Alors dans le meilleur des cas cela se passe avant l'enregistrement et le passage en zone internationale et cela peut  provoquer la fermeture temporaire des magasins et des restaurants mais  après les contrôles et bien la c'est plus ennuyeux. Les forces de l'ordre peuvent décider débloquer les embarquements ce qui peut provoquer des retards au départ de Paris

Et là l'année dernière il y a eu 382 avions qui ont décollé de Roissy avec plus de 35 minutes de retard à cause d'un bagage abandonné 

Il y a plusieurs explications à ce phénomène :

Il y a tout d'abord le stress... c'est un vieux classique dans les aéroports. On sait qu'il y a deux moments ou les passagers sont particulièrement stressés : à l'arrivée à l'aéroport puis à l'enregistrement des bagages et ensuite à l'arrivée au moment de la livraison des bagages et c'est justement à ces deux moments-là que l'on perd ou que l'on oublie des bagages.

Et puis il y a une autre raison dont on parle moins dans les aéroports, c'est ce que j'appellerai l'effet low-cost. En effet ces compagnies affichent des tarifs très bas mais ces tarifs s'accompagnent de grosses restrictions quand aux bagages, ces restrictions portent sur le poids la taille ou le nombre de bagages et comme ce n'est pas forcément bien indiqué dans les conditions générales de ventes et bien nombre de passagers qui avaient ce qui a été mon cas récemment sur Easy Jet une valise cabine et un sac petit sac d'épaule sont obligé de tout faire tenir dans la seule valise et parfois ces passagers abandonnent l'autre valise pour ne pas payer un supplément bagage qui coûte souvent une petite fortune.

Et c'est comme cela que l'on se retrouve avec des alertes bagages.

Du coup, depuis lundi paris aéroport a lancé une campagne de sensibilisation auprès des passagers via des affiches mais il serait peut-être bien qu'ils sensibilisent les personnels travaillant pour les compagnies low cost qui dans cette affaire ont aussi une part de responsabilité mais si le dire n'est pas politiquement correct.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.