Pour les vignerons l'oenotourisme est devenu en quelques années un passage obligé. Pour attirer les touristes et faire découvrir leurs vins certains ne manquent pas d'imagination.

Une décoration étonnante comme cette Fiat 500 au milieu d’un salon.
Une décoration étonnante comme cette Fiat 500 au milieu d’un salon. © Radio France / Philippe Lefebvre

Dans le domaine du tourisme viticole, on a assisté ces dernières années à une véritable révolution en passant des classiques routes des vins avec leurs lots de multiples arrêts dégustation, plus franchement dans l’air du temps à la création de véritables produits touristiques, chambres d’hôtes, parc d’attraction ou encore spa et espaces consacrés à la forme.

Une transformation qui porte ses fruits puisqu’aujourd’hui on ne compte pas moins de 10 millions d’oenotouristes chaque année en France, un chiffre en progression de 4% chaque année. Des touristes qui dépensent en moyenne 1256 euros pour un séjour dans les vignes et qui consacrent notamment 240 euros pour les achats de vins en direct à la propriété.

Bernard Canonne, un ancien de la grande distribution, s’est lancé il y a quelques années dans cette aventure en achetant et rénovant en Gironde le Château Prieuré Marquet,  un ancien prieuré dominant 13 hectares de vignes. Une vénérable bâtisse du 16e siècle qu’il a transformé en chambres d’hôtes. Des chambres de 30 à 50 mètres carrés avec vue imprenable sur les vignobles et une décoration souvent étonnante à l’image de ce salon où il a installé… une Fiat 500.

L’entrée du château Prieuré Marquet
L’entrée du château Prieuré Marquet © Radio France / Philippe Lefebvre

A l’image de nombre de propriétaires de vignobles, Bernard Canonne reconnait que son activité hôtelière constituera pour lui un complément de revenus non négligeable. D’ici 2020 cela pourrait même représenter un tiers du chiffre d’affaire de son domaine, la majeure partie de celui-ci restant réalisé par la vente des vins.

Mais, même si l’affaire n’est pour le moment pas encore forcement rentable «  je fais cela par passion et par pour l’argent » explique-t-il. Bernard Canonne ne manque pas de belles et originales idées pour attirer les touristes et capter une partie du million de visiteurs qui chaque année découvre la ville voisine de Saint Emilion. Ainsi, par exemple, il propose aux touristes de découvrir la région au volant d’une Rolls ou plus rustique d’une jeep Willis. Et puis pour les adolescents il propose désormais un logement installé dans un bus à impérial anglais installé en pleine nature juste à l’entrée du vignoble.

Avec tout cela Le Château Prieuré Marquet compte très rapidement se hisser en tête de la liste des lieux de villégiature incontournables du Bordelais.  Un lieu où il fait bon revenir après une folle journée d’escapade dans les vignes pour profiter du charme et du silence du lieu avec à la main un verre de l’un des vins du domaine (à consommer bien sûr avec modération).

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.