Dans le village d'Ashrol en Inde , à cinq heures de route de New Delhi les touristes français ont contribué au financement de la construction de classes d'une cantine et de sanitaires. une révolution dans ce village du Rajasthan

L’une des nouvelles salles de classes  de l’école d’Ashrol
L’une des nouvelles salles de classes de l’école d’Ashrol © Radio France / Philippe Lefebvre

L’idée du tourisme durable et responsable repose sur un principe assez simple, c'est de faire tout l'inverse du tourisme de masse... et donc avoirun tourisme respectueux de l'environnement... des populations... integré à la vie quotidienne des villes ou des pays... et puis bien entendu un tourisme qui partage ...ou les revenus générés par cette industrie sont en partie redistribués...

Et c'est justement ce qui se passe à Ashrol en Inde... nous sommes à 5 heures de route de New Delhi et dans ce village il y a un ressort comme on dit... un petit complexe touristique fait de maisons traditionnelles, et les nombreux touristes français qui y séjournent ne le savent pas forcement mais une partie de l'argent payé pour leur voyage, autour de 15 euros par touriste,  sert à financer des projets humanitaires mais aussi et surtout de vie quotidienne.

Les mamans qui attendent la sortie de leurs enfants, à Ashrol en Inde.
Les mamans qui attendent la sortie de leurs enfants, à Ashrol en Inde. © Radio France / Philippe Lefebvre

Ici Michel Salaun, l’un des principaux tour operator français n’est pas peu fier de présenter l’école du village qui a pu être modernisé car à l’argent de ses clients. Une modernisation qui se traduit par l’augmentation de nombre de classes, l’enseignement de l’anglais bien entendu mais également du français et enfin par la construction d’une cantine et de sanitaires. Des éléments essentiels quand on sait que l’accès à l’éducation reste un problème en Inde.

Comment l'argent récolté est géré  ?

Michel Salaun travaille avec un contact sur place qui n'est pas dans l'humanitaire, c'est ce que l'on appelle un réceptif... une agence de voyage indienne qui organise les déplacements des touristes français et qui connait les besoins des populations... il s'appelle Arun Seth... et ce n'est rien moins qu'un maharadja donc particulièrement au fait des besoins de la population de son village.

Les touristes qui visitent par exemple le taj mahal ils peuvent aussi visiter les villages comme Ashrol ?

Bien sur mais l'idée n'est pas de faire une sorte de Disneyland de l'humanitaire... ce déplacement est proposé aux touristes étrangers... libre à eux d'y aller ou de rester au bord de la piscine... mais cela reste tout de même une belle occasion de faire des rencontres loin des circuits touristiques traditionnels...

Et je vous rappelle que vous pouvez en savoir plus sur le site franceinter.com à la rubrique conso tourisme et aussi voter pour ces palmes du tourisme durable 

Cette action de Tourisme durable a été candidate aux PALMES DU TOURISME DURABLE Vous avez la possibilité d'élire les lauréats de ces Palmes des 6 catégories Hebergement-Voyages-loisirs-Transport-Destinations-Information en allant sur le site palmesdutourismedurable.comet en votant du 6 au 30 novembre pour vos coups de coeur!
Un tirage au sort sera fait parmi les votants, un Voyage à Madagascar et des Billets d'avion seront à gagner.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.