Située désormais à 1h25 de Paris grâce à la ligne à grande vitesse. Rennes redevient une destination touristique incontournable le temps d’un week-end.

Hôtels particuliers et grands jardins discrètement cachés dans la vieille ville
Hôtels particuliers et grands jardins discrètement cachés dans la vieille ville © Radio France / Philippe Lefebvre

Située désormais à 1h25 de Paris grâce à la ligne à grande vitesse. Rennes redevient une destination touristique incontournable le temps d’un week-end.

Il faut bien le reconnaitre, il y a quelques années encore venir à Rennes ne faisait pas véritablement rêver. La Capitale de la Bretagne était plutôt considérée comme une ville de passage voir de transit tristement incontournable lorsque l’on était en route vers la Bretagne maritime.

Mais aujourd’hui, après des années de travaux de modernisation, l’arrivée du métro et depuis un an de la LGV qui permet ( quand cela fonctionne bien ce qui n’est pas toujours le cas) de relier Rennes à Paris en 1h25 la ville s’offre une seconde jeunesse à l’image du couvent des jacobins qui après avoir été un édifice religieux, puis une caserne est devenu un centre de congrès ultra moderne qui pour son ouverture s’est offert le luxe de recevoir une partie de la collection d’art moderne du milliardaire « breton » François Pinault.

Aujourd’hui force est de constater que Rennes bouge. Il suffit pour s’en convaincre de faire la tournée des terrasses pour s’en convaincre ou de regarder les programmes des deux prochains festivals qui vont animer la ville : « I’M From Rennes »  du 14 au 23 septembre qui va mettre en valeur la jeune scène musicale Rennaise ( les enfants de Daho et autres Niagara…) et puis  «  Maintenant » qui permettra de présenter des artistes venus du monde entier et qui présenteront œuvres et autres performances dans tous les quartiers de la ville.

Bref, Rennes est devenue une destination incontournable le temps d’un weekend end, pour constater notamment que si la ville se tourne résolument vers la jeunesse et n’en oublie pas pour autant son passé. Ainsi je vous conseille très vivement de vous perdre dans les ruelles de la vieille ville pour y découvrir d’extraordinaires maisons qui pour certaines d’entre elles ont échappé au grand incendie de 1720.

Vous pourrez aussi découvrir le parc du Thabor, véritable poumon vert de la capitale bretonne avec sa roseraie, ses jardins paysagés et une extraordinaire cascade qui n’est pas sans rappeler celles que l’on peut voir dans les jardins japonais.

La cascade japonaise du parc du thabor
La cascade japonaise du parc du thabor © Radio France / Philippe Lefebvre

Enfin je vous conseille deux incontournables : non loin du parc Thabor, la piscine saint Georges, un édifice datant de 1925 avec d’extraordinaires mosaïques d’Odorico et considéré par la presse américaine comme l’une des plus belles piscines du monde, et puis chaque samedi il ne faut surtout pas manquer le marché des lices. Marché gourmand et surtout véritable concentré de ce que la Bretagne a de mieux à offrir aux amateurs de vrais, bons et beaux produits

MON CARNET D’ADRESSES

LE MAGIC HALL

Un hôtel étonnant installé dans un ancien cinéma et qui propose des chambres avec des décorations incroyables (salle de cinéma avec écran géant, scène de théâtre ou studio d’enregistrement). A ne pas manquer le petit déjeuner dans la cuisine et des gâteaux « maison »

LA SAINT GEORGES

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur les crêpes. Vous êtes ici dans la crêperie la plus chic de France qui fait entrée la galette bretonne dans le monde de la bistronomie. Le petit détail en plus chaque crêpe porte le nom d’une femme ou d’un homme célèbre dont le prénom est forcément… Georges.

BRASSERIE RZN

Discrètement installé dans un centre commercial,  RZN est en fait une micro brasserie qui propose des bières élaborées sur place par un ancien étudiant rennais amateur de bières anglaises.

LE CARRE

Situé dans un hôtel particulier du 16e siècle, c’est le rendez-vous des gastronomes. Incontournable le samedi lorsque s’ouvre le marché de la place des lices

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.