La célèbre station savoyarde au coeur des 3 vallées fête ses 80 ans. Une histoire dense entre sa création par un colonel anglais, les jeux olympiques de 1992 et aujourd'hui un melange de station, chic mais simple

Méribel, ou Méribel-les-Allues, une station de sports d'hiver
Méribel, ou Méribel-les-Allues, une station de sports d'hiver © Radio France / Philippe Lefebvre

«  Il y a des stations ou l’on vient se montrer, ici on vient pour se détendre en famille ».  Cette petite phrase, prononcée un jour d’hiver dans une supérette du cœur  de Meribel par le patron d’un grand groupe agro-industriel, résume assez bien l’état d’esprit qui règne dans celle qui passe pour être l’une des plus anciennes stations de sports d’hiver de France.

Cette année Meribel fête d’ailleurs ses 80 ans, l’occasion de rappeler que la station est née un peu par hasard en 1938. A l’époque, rappellent les historiens locaux, Hitler annexe l’Autriche et fait logiquement fuir les skieurs britanniques habitués des lieux. Ces derniers cherchent alors de nouvelles pistes et c’est Peter Lindsay un colonel écossais qui découvre le village savoyard des Allues. En amont du village d’agriculteurs il va imaginer des petits chalets en bois ou notamment les militaires britanniques pourront venir prendre l’air frais de la montagne et c’est ainsi que débutera l’aventure dans le célèbre domaine skiable des 3 vallées.

Méribel, ou Méribel-les-Allues, une station de sports d'hiver
Méribel, ou Méribel-les-Allues, une station de sports d'hiver © Radio France / Philippe Lefebvre

Aujourd’hui Meribel  a gardé une partie de l’esprit « so british » des premières années. On y parle beaucoup anglais sur les pistes ou dans les pubs à l’heure des retransmissions des incontournables matchs de foot ou de rugby. Et au moment où les pistes se ferment dans la rue principale de la station c’est un joyeux mélange de familles nombreuses, de chefs d’entreprises de s’accordant une pose loin du cac 40, d’oligarques russes venus discrètement profiter de la neige savoyarde ou encore de touristes chinois découvrant le concept de sports d’hiver. Ici le « vivre ensemble » est une réalité qui s’est imposée d’elle-même car tous ont finalement un objectif commun : profiter des 600 kilomètres de pistes interconnectées du domaine des 3 vallées ou l’on vient surtout pratiquer un ski plaisir voir un ski contemplatif le tout dans un environnement protégé ce qui n’empêche toutefois pas les plus courageux de tester leur technique sur les pistes des championnats du monde de ski. 

Enfin cette année les visiteurs, skieurs, vont découvrir de nouveaux équipements allant de petits chalets libres d’accès pour pique-niquer, aux pistes d’aventure en luge sans oublier bien sur des zones particulières réservées aux freeriders. 

Mes bonnes adresses  :

La Fromagerie

Au rez de chaussée c'est une petite boutique ou l'on trouve tous les fromages de la région et au sous sol vous trouverez un restaurant avec spécialité de raclettes et fondues. From'ton le maitre des lieux ( breton d'origine) On y passe un trés bon moment. La seule difficulté le lendemain matin est de remontrer sur les skis.

Galerie des Cimes

04 79 08 55 48

Les Crétes

Si vous cherchez un lieu pour une pose dejeuner au milieu des pistes c'est l'endroit incontournable.  Attention on ne vient pas la pour y faire un régime mais pour gouter les specialités. Il s'agit de cuisine régionale, familiale et généreuse. Et les jours de grand soleil ( souvent) on a bien du mal a quitter la terrasse au soleil avec vue imprenable sur les montagnes.

Sommet de Tougnette

06 09 40 51 04

Boulangerie Braissard

au centre de la station juste en face de l'office du tourisme on y va surtout pour acheter "le coeur de Meribel" une patisserie savoureuse avec un coeur de myrtilles

place de l'office de tourisme

04 79 08 60 27

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.