Les ponts du mois de mai favorisent toujours les départs, notamment en Europe d'autant plus que les compagnies aériennes cassent les prix.

Barcelone Vue du Parc Guell sur les hauteurs de la ville
Barcelone Vue du Parc Guell sur les hauteurs de la ville © Radio France / Philippe Lefebvre

Calculer le nombre de jours de vacances que l’on peut obtenir en utilisant le moins de jours de congés possible durant le mois de mai, le mois des ponts, c’est l’activité numéro un de début d’année en France.

Et cette année il faut bien dire que le calendrier est plutôt favorable à ce genre d’exercice. Deux exemples : pour le premier mai, il suffit de poser une journée le 30 avril et vous obtenez quatre jours de congés. Mieux si vous posez deux jours de congés entre le 8 mai et l’ascension vous pouvez prévoir 6 jours de vacances.

Alors bien entendu certains nous dirons que tout cela perturbe le fonctionnement des entreprises ou que certaines professions travaillant traditionnellement durant les jours fériés n’en profiteront pas, mais force est de reconnaître que ce « mois des ponts » est plutôt bon pour les professionnels du tourisme. Ainsi selon le site de comparaison de tarifs de compagnies aérienne Skyscanner les réservations à cette période progresse de 36% à 100% selon les ponts et les destinations.

Venise face au palais des doges
Venise face au palais des doges © Radio France / Philippe Lefebvre

Si l'on reste dans l'hexagone ce sont les destinations comme la Provence qui attirent les touristes et si on regarde un peu plus loin,  ce sont les destinations « court courrier » en Europe comme Venise, Barcelone ou Londres qui ont la côte d’autant qu’à cette période les compagnies aériennes ont tendance à casser les prix. Ainsi il n’est pas rare de trouver des billets, aller simple, à 26 euros pour Madrid ou à 38 euros pour Londres sur des compagnies comme Transavia, Vueling, ou Easyjet. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.