Venir à Oslo ne se limite pas à visiter la capitale de la Norvège. Profitez d'un court séjour pour découvrir les secrets d'une ville discrete qui ne cesse de bouger

L' une des 212 statues du parc Vigeland à Oslo
L' une des 212 statues du parc Vigeland à Oslo © Radio France / Philippe Lefebvre

Venir pour la première fois à Oslo c’est découvrir une ville de contrastes, de paradoxes voir de contradictions. Ainsi dans la capitale Norvégienne on est pas peu fière de vous expliquer que la ville a été élue capitale verte européenne pour 2018/2019, et dans le même temps on ne manque pas de vous rappeler qu’après avoir été une terre de paysans pauvres, la Norvège est aujourd’hui un pays particulièrement riche avec un taux de chômage de 4% et tout cela grâce à la manne du pétrole et du gaz dont les ventes représentent 20% du produit intérieur brut. 

Mais il ne faut pas s’arrêter à cette première réalité, et profiter de son séjour pour découvrir cette ville qui fait face à la mer mais ou étrangement l’hôtel de ville tourne le dos au célèbre Fjord d’Oslo. Cette visite d’ailleurs elle débutera justement par la mairie, un lieu mondialement connu car c’est la que chaque année le grand hall se transforme pour devenir le lieu symbolique ou est remis le prix Nobel de la paix. Vous pourrez ensuite à quelques pas de la visiter le Grand Hôtel et voir l’escalier (sur la gauche en entrant) ou une grille ultra sécurisé bloque l’accès à la chambre 201. Une chambre, ou plutôt une suite, qui n’est utilisée qu’une fois par an pour héberger le lauréat du prix. Pour la petite histoire tous ont utilisé cette suite, décorées des photos des anciens lauréats et d’une toile d’Edouard Munch, sauf Barak Obama en 2009 pour des raisons de sécurité.

Le grand hall de la Mairie d'Oslo où l'on décerne le prix Nobel de la paix
Le grand hall de la Mairie d'Oslo où l'on décerne le prix Nobel de la paix © Radio France / Philippe Lefebvre

A part pour quelques rares invités de la direction de l’hôtel, cette suite ne se visite pas. En revanche vous pourrez vous consoler en vous rendant sur le toit de l’établissement pour profiter d’une très belle vue sur Oslo et goûter le cocktail local sorte de Mojito ou le rhum est remplacé par de l’aquavit l’alcool de pommes de terre scandinave.

Des vikings aux écologistes

Durant votre visite de la capitale norvégienne, vous n’échapperez pas aux grands classiques du tourisme local : le musée des bateaux vikings (avec d’anciens navires très bien conservés et restaurés dont le plus ancien date de l’an 820), et le musée du bateau Fram l’ancêtre norvégien des navires océanographiques avec lequel de valeureux explorateurs sont allés à la conquête des pôles et repoussés les limites de la survie de l’homme en milieu très hostile.

Mais n’hésitez pas à prendre de la hauteur et pour cela rien de mieux que d’aller à Holmenkollen sur les hauteurs de la ville. Un paisible coin de nature à un peu plus de 450 mètres d’altitude qui l’hiver se transforme en station de ski mais qui est surtout dominé par le tremplin de saut à ski. Cet édifice impressionnant héberge un très intéressant musée du ski, mais vous pourrez aussi emprunter l’ascenseur qui vous conduira au sommet du tremplin histoire de mesurer le niveau de stress qui peut être celui des sportifs qui s’élancent d’ici avant de sauter. En ce moment faute de neige les amateurs de sensations fortes pourront redescendre via une tyrolienne. Âmes sensibles s’abstenir.

Maisons anciennes du quartier de Vulkan (Oslo).
Maisons anciennes du quartier de Vulkan (Oslo). © Corbis / Philippe Lefebvre

De retour au bord du célèbre Oslo Fjord emprunté chaque soir par un ferry qui arrive le lendemain matin à Copenhague, vous pourrez alors découvrir « la ville verte » pour cela il vous suffit de vous rendre en métro dans le quartier de Vulkan, à la fois quartier écolo, bobo mais aussi artistique de la ville. D’un côté vous trouverez de très charmantes maisons multicolores avec des jardins partagés et de l’autre le très étonnant bar Bla avec sa programmation d’inspiration plutôt « metalleuse » et les murs du quartier livrés aux artistes de street art.

Ici l’accent est mis sur les énergies alternatives, sur le recyclage, et sur la réhabilitation des anciens quartiers industriels et ouvriers à l’image de cet ancien silo à grains transformé en immeuble d’habitation pour les étudiants.

Enfin, votre visite d’Oslo ne serait pas complète sans un passage par le parc Vigeland situé non loin du palais royal. Vous pourrez y admirer les 212 statues sur le thème de la vie créées par Gustav Vigeland un artiste norvégien pour le moins prolifique. Certaines d’entre elles seraient semble-t-il dotées de pouvoirs magiques ce qui expliqueraient que certaines parties de statues sont très régulièrement caressées par les visiteurs. Mais rien de bien surprenant à tout cela car ne l’oublions pas nous sommes à Oslo au pays des vikings et chez les vikings superstitions et légendes ont toujours eu une part importante.

Mon carnet d'adresses : 

Dans le nouveau quartier du port on y déguste des produits de la mer dont le très impressionnant crabe des glaces

Près du tremplin de saut à ski d’Holmenkollen cet établissement propose de la cuisine traditionnelle dans un décor ancien entièrement en bois

Dans le foyer de l’opéra ce restaurant propose une cuisine assez simple mais on y va aussi pour la vue sur le fjord

Dans le quartier branché de Vulkan, ce marché propose des produits locaux plutôt bios à emporter ou à consommer sur place. Les amateurs de cuisine pourront aussi prendre des cours de préparation du saumon à l'academie de cuisine qui se trouve au premier étage

C’est le tour operator incontournable pour la Norvège qui propose de nombreuses formules allant du city break à la croisière au cercle polaire

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.