Ce ne sont pas les noms de groupes de musiques à la mode à la fin des années 1950, mais bien les premiers satellites envoyés dans l'espace par l'URSS d'un côté et par les Américains de l'autre. La course à l'espace est officiellement lancée.

1957, un scientifique soviétique travaille sur le satellite Sputnik I
1957, un scientifique soviétique travaille sur le satellite Sputnik I © AFP / Sovfoto/Universal Images Group

Le 4 octobre 1957, l'URSS envoie le premier satellite orbital de la génération Spoutnik (satellite ou compagnon de voyage en russe) vers le ciel. Ce drôle d'oiseau de 85kg tourne autour de la terre. Il est suivi de Spoutnik 2 qui devient officiellement le premier vol spatial habité... par une chienne. 

Laïka devient le premier être vivant à aller dans l'espace mais n'en reviendra pas vivante.

Pour laver l'affront russe, les Américains répliquent grâce à l'ex-ingénieur qui officiait pour le régime nazi, Werner Von Braun, en mettant au point le lanceur, Jupiter, qui mettra en orbite Explorer 1 en 1958. D'autres satellites vont suivre, soit pour viser la lune, soit pour diffuser depuis l'espace la voix du Président américain Eisenhower.

L'URSS devient la première nation à atteindre la Lune avec la sonde Lunik-2 en 1959, et à envoyer en orbite deux être vivants (des chiens à nouveau) et les récupérer en vie !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.