Avant les humains, ce sont bien les animaux qui furent envoyés dans l'espace. S'ils n'en étaient pas conscients, ils furent, à leur insu, des pionniers de la conquête spatiale.

Ham, premier chimpanzé de l'espace, ici récupéré par les hommes de la NASA à Cap Canaveral, après un son vol dans l'espace - 1961
Ham, premier chimpanzé de l'espace, ici récupéré par les hommes de la NASA à Cap Canaveral, après un son vol dans l'espace - 1961 © Getty / Bettmann

Les premiers animaux à prendre leur envol, le firent à Versailles, en présence de Louis XVI. Ce jour de septembre 1783, un coq, un mouton et un canard furent placés à bord d'une montgolfière pour un vol à 480 mètres d'altitude. Aucun animal ne fut blessé pendant ce vol.

Mais revenons à la conquête spatiale du XXe siècle. Chez les Soviétiques comme chez les Américains, les scientifiques ne commençaient par leurs tests sur des humains mais sur des animaux qui servaient de cobayes pour déterminer si, un jour, l'homme pourrait voyager dans l'espace. Parmi les petits mammifères, héros involontaires de cette aventure, on comptait des lapins, des rats, des souris et bien sûr des chiens. L'objectif étant de les ramener en vie sur Terre. Ce qui arriva en 1960 avec Spoutnik 5 qui ramena les deux chiennes Belka et Strelka en vie, ainsi que quarante souris, deux rats, des insectes et des plantes.

En 1961, Ham, un chimpanzé bonobo, partit de Cap Canaveral pour un vol de 16 minutes et revint sain et sauf. En France, la même année, le pionnier spatial s’appelait Hector, un rat qui embarqua à bord de la fusée Véronique.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.