Une sortie extra-véhiculaire dans l'espace n'est pas une mince affaire et demande une bonne dose de témérité, surtout quand on est le premier à l'essayer, comme Alexei Arkhipovitch Leonov, le 18 mars 1965.

 Le cosmonaute soviétique Alexei Leonov, lors de la première sortie extra-véhiculaire dans l'espace le 18 mars 1965
Le cosmonaute soviétique Alexei Leonov, lors de la première sortie extra-véhiculaire dans l'espace le 18 mars 1965 © AFP / Sputnik

Le Russe, Alexei Arkhipovitch Leonov

Alexei Arkhipovitch Leonov, pilote cosmonaute du vaisseau spatial Voskhod, réalisa la première sortie d'un être humain dans l'espace le 18 mars 1965. 

Il était équipé d'un scaphandre et sortait de son vaisseau par un sas. Il resta vingt minutes dans l'espace accroché à un cordon. Mais il fut le premier, ce qui signifiait aussi "essuyer les plâtres" au péril de sa vie. En effet, sa combinaison lui posa quelques problèmes pour revenir à bord du vaisseau. Dix minutes de stress dans le vide intersidéral mais l'histoire se termina bien pour Alexei Leonov.

L'Américain, Edward White

Après lui, c'est l'astronaute Edward White qui signa la première sortie américaine dans l'espace. Par la suite, les sorties extra-véhiculaires vont se multiplier, à deux et équipés d'un câble. Bruce McCandless fait la première sortie véhiculaire sans câble mais avec un fauteuil équipé de petits propulseurs.

L'indispensable combinaison spatiale

La combinaison est un élément de survie indispensable dans l'espace : elle fournit l'oxygène, évacue le dioxyde de carbone et la vapeur d'eau, elle offre aussi une protection thermique et une protection contre les rayons cosmiques et les micrométéorites. Elle permet aussi de communiquer et de s'hydrater. Grâce à elle, les astronautes ont pu, lors des missions Apollo, mener des missions sur la Lune, collecter des roches, installer des appareils de mesures ou encore réaliser des prises de vues. En 1993, c'est une sortie extra-véhiculaire qui permet la réparation du télescope Hubble.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.