Si un voyageur arrive à augmenter sa vitesse, le temps va s'écouler plus lentement pour lui. Cette vitesse ne peut bien sûr pas dépasser celle de la lumière, soit 300 000 km/s. ce sont les deux lois fondamentales de la relativité d'Albert Einstein.

Et si nous pouvions voyager à une vitesse proche de la lumière, que se passerait-il ?
Et si nous pouvions voyager à une vitesse proche de la lumière, que se passerait-il ? © Getty / Dong Wenjie

Les distances dans l'espace

Cette contrainte de vitesse, due à une contrainte d'énergie, semble mettre l'univers hors de portée d'une vie humaine. Les distances dans l'espace sont des frontières infranchissables pour un simple voyageur.

Vous souvenez-vous de la Planète des Singes, ce roman de roman de science-fiction, publié en 1963 par l'écrivain français Pierre Boulle. Le commandant voyage pendant 18 mois à bord d'un vaisseau spatial et débarque sur une planète peuplée de singes évolués, dominants des hommes réduits à l'état animal. Il comprend à la fin qu'il est en fait sur Terre et qu'il a voyagé dans l'espace mais aussi dans le temps.

Une anagramme renversante de « la vitesse de la lumière » est d’ailleurs « limite les rêves au-delà »

La vitesse rend le temps élastique 

Le physicien Paul Langevin a formulé au début du XXe siècle la théorie des "Jumeaux". Un des jumeaux part dans une fusée qui voyage presque à la vitesse de la lumière. Son frère, lui reste sur terre. Quand le voyageur revient, il a vieilli de 5 ans. Son frère, comme tout la planète, a vieilli de 40 ans. Son temps biologique s'est ralentit.

En 1971, cette théorie fut expérimentée et validée par Joseph Hafele et Richard Keating, avec deux horloges atomiques dans le rôle des frères, et un avion dans le rôle de la fusée.

Elle fut par la suite à nouveau validé après des expérimentations dans des accélérateurs de particules, où ces dernières atteignaient 99.9% de la vitesse lumière. Leur durée de vie en vol était divisée par 20, par rapport à leur temps de vie au repos.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.