Ce matin un Pierre Desproges obsédé... Par sa libido. Il vous donne des conseils pour penser à autre chose, si c'est votre cas aussi. "Ça y est ça recommence, y a ma libido qui me chatouille, j'arrive plus à bosser. Coucher, baiser, sauter, y a plus que ça qui compte. Je n'arrête pas."

"Samedi j'étais tellement obsédé que j'ai sauté deux repas, j'ai baisé le fisc et j'ai même couché avec allégresse quelques alexandrins sublimes sur le déclin de la rose. J'ai essayé en vain plusieurs méthodes pour venir à bout de ma sexopathie..."

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter Chroniques de la haine ordinaire Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.