C'est difficile, vous savez, de se forcer à être haineux pour gagner sa vie ! Pour la dernière chronique de la haine ordinaire de cet été, Pierre Desproges revient sur sa vie : son enfance, ses premiers jobs...

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.