La jeunesse, c'est-à-dire frange la plus totalement parasitaire de la population, bénéficie sous nos climats d'une dévotion frileuse qui confine à la bigoterie. Malheur à celui qui n'a rien fait pour les jeunes, c'est le péché suprême !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.