Médecin, médaillé olympique, le Commandant Charcot ouvrit les routes des Pôles et légua sa passion et ses connaissances au grand Paul-Emile Victor, l’homme des Pôles.

Jean-Baptiste Charcot en 1910
Jean-Baptiste Charcot en 1910 © Getty / The Print Collector/Print Collector

Médecin, Jean-Baptiste Charcot (1867-1936) fut le grand navigateur des Pôles au début du XXème siècle. Fils de Jean-Martin Charcot, célèbre neurologue qui découvrit la maladie du même nom, Jean-Baptiste Charcot fut aussi champion de France de rugby à 15 en 1896 et double médaillé d’argent à la voile aux Jeux Olympiques d’été de 1900.

Il n’était pas le marin des mers chaudes, l’appel des glaces était le plus fort, sa révélation

Grâce au Commandant Charcot la cartographie des Pôles permit une grande avancée pour la connaissance de ces terres peu connues à cette époque. Le peuple Inuit lui devint familier. Pour les Anglais il était le « Polar Gentleman », pour les Français il sera à jamais l’homme du « Pourquoi Pas », son navire mythique.

Il sera l’homme qui aura transmis sa passion des Pôles à celui qui deviendra le créateur des Expéditions Polaires Françaises, Paul-Emile Victor. Le Commandant Charcot disparaîtra avec son équipage en 1936 au large de l’Islande, seul un membre de l’équipage survivra.

Invité du jour : Dominique Le Brun écrivain de Marine

Oeuvre : Charcot par Dominique Le Brun aux éditions Taillandier

Les invités
L'équipe
Thèmes associés