Ce relief sous-marin du golfe de Gascogne est une richesse halieutique.

Le Plateau de Rochebonne est un relief sous-marin que tous les marins pêcheurs du golfe de Gascogne connaissent depuis des générations pour sa richesse et sa productivité halieutique. Les enjeux écologiques du site ont été synthétisés dans le cadre du Document Stratégique de la Façade Sud Atlantique.

Le secteur y est considéré comme présentant des enjeux écologiques forts au regard de plusieurs critères: originalités géomorphologique et biologique, fonctionnalité halieutique, conditions hydrographiques, production primaire et présence de populations de mammifères marins. 

C’est la considération de l’ensemble de ces enjeux qui motive la proposition de sanctuariser les hauts fonds du plateau de Rochebonne. Étant donnée la situation particulière du site constitué d’une zone de hauts fonds se trouvant à environ 60 km (35milles nautiques) au large de la Charente Maritime, au-delà des eaux territoriales françaises, le plateau de Rochebonne est difficile d’accès.

Quelques pêcheurs récréatifs, chasseurs sous-marins et de rares plongeurs fréquentent occasionnellement le site 

Mais la pêche maritime professionnelle reste l’activité anthropique majoritaire sur le site. 

Les pêcheurs professionnels souhaitent s’engager pour la préservation de ce site emblématique, doté d’une valeur écologique, halieutique et patrimoniale reconnue et proposent la création d’une zone de protection forte traduite par une interdiction de pêche entre les quatre bouées matérialisant le plateau physique de Rochebonne

L’ensemble des structures professionnelles de la façade Atlantique (Comités Régionaux et Organisations de Producteurs), sous l’égide du Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CNPMEM), proposent d’interdire la pêche professionnelle sur les hauts fonds du plateau de Rochebonne. 

Cette zone emblématique matérialisée par les quatre bouées de signalisation au sein du site Natura 2000 a été choisie car elle porte les enjeux environnementaux les plus forts, les milieux les plus sensibles  et inclut l’intégralité du haut plateau reconnu pour sa forte valeur écologique, halieutique et patrimoniale. La pêche étant la principale activité anthropique exercée sur ce site, les professionnels estiment que la création d’une Zone de Protection Forte  (ZPF)  en interdisant la pêche tout au long de l’année permettrait de préserver ce haut lieu de la biodiversité. 

«Cette demande de classement en Zone de Protection Forte pour les hauts fonds du Plateau de Rochebonne reflète l’engagement de toute une filière depuis de nombreuses années pour une transition vers une pêche toujours plus responsable et durable. Les professionnels travaillent au quotidien avec les services de l’État et les scientifiques pour assurer à la fois la souveraineté alimentaire et la préservation de la ressource halieutique.» 

Propositions pour la désignation d’une zone de protection forte sur le plateau de Rochebonne

  • Interdiction de pêche pour tout engin 
  • Dérogation pour la pratique de la pêche à la ligne entre le 1er avril et le 30 septembre
  • Périmètre dit « des quatre bouées » représentant une surface de 42 km²
  • Outil juridique mobilisé : cantonnement de pêche (arrêté ministériel) Durée de 10 ans
  • Extension aux navires battant pavillon étranger via une procédure de Régionalisation  
  • Mise en place d’un suivi scientifique

Invité du jour : Jean-Luc Hall Directeur Général du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins

L'équipe
Thèmes associés