Où il est question d'un tremblement de terre à La Réunion, de mesures de sécurité prises à Mayotte et d'une récolte de cannes à sucre en Guadeloupe...

Mayotte

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a annoncé hier une série de mesures pour améliorer la sécurité à Mayotte, on peut dire qu'il était temps alors que se succèdent depuis une semaine les manifestations dénonçant l'insécurité dans le département 101. 

La ministre a notamment confirmé la mise en place à Mayotte d’une ZSP, Zone de Sécurité Prioritaire, et un renforcement de la lutte contre l’immigration clandestine. Mais le mouvement de grève générale et les manifestations vont très certainement se poursuivre ce jeudi car les syndicalistes et autres membres du Collectif contre l’insécurité n’ont pas vraiment été convaincus par le discours ministériel.

La Réunion

La terre a tremblé mardi soir à l’île de la Réunion ! 

Le séisme, d’une magnitude de 4 sur l’échelle de Richter, a été ressenti dans certaines zones du département, car l’épicentre se situait en fait sous l’océan, à mi-chemin entre la Réunion et Maurice. Rien à voir avec un frémissement du Piton de La Fournaise, mais ceci ne veut pas dire que le tremblement de terre n'influencera pas le très actif volcan de la Réunion.

Guadeloupe

À Marie-Galante, au sud de la Guadeloupe, l’usine de Grand-Anse a réceptionné ses premières cannes à sucre hier matin, des cannes récoltées depuis déjà plusieurs jours dans les champs de la « Grande Galette », une récolte qui se fait encore là-bas principalement « à la main », et avec des coupeurs venus des îles voisines… une situation qu’il faudrait d’ailleurs « mieux organiser », selon le planteur Fabien Abizur.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.