Premières plongées en eaux profondes sur le Récif de l’Amazone. Une équipe de six plongeurs professionnels vient de réaliser avec succès les toutes premières plongées en eaux profondes sur le Récif de l’Amazone, à une centaine de kilomètres des côtes guyanaises.

Ces premières plongées permettent d’obtenir davantage d’images du récif  ainsi que des échantillons biologiques, nécessaires aux scientifiques pour mieux comprendre cet écosystème encore mystérieux, notamment pour procéder à des analyses d’ADN. Seuls des plongeurs sont en mesure d’effectuer de façon efficace et sélective ces prélèvements, qui seront traités directement dans le laboratoire de l’Esperanza par l’équipe de scientifiques à bord. 

L’existence du Récif de l’Amazone au large du Brésil a été révélée en avril 2016

Et sa présence dans les eaux guyanaises en 2018. Cet écosystème encore méconnu est menacé par des projets d’exploration pétrolière dans les eaux voisines du Brésil, par des sociétés pétrolières telles que BP. Selon les estimations de l'Agence nationale brésilienne du pétrole (ANP), le fond de la mer près du Récif de l'Amazone au Brésil pourrait contenir 14 milliards de barils de pétrole, soit l'équivalent de 5,2 Gt de CO2. 

Les océans jouent un rôle crucial dans le maintien de la vie sur Terre. Avec les calottes glaciaires, ils jouent un rôle essentiel dans la régulation de la température de notre planète, absorbant 90% de la chaleur excédentaire du système. En plus d'absorber 20 à 30% du carbone de l'atmosphère terrestre, les océans fournissent ou régulent la majeure partie de l'eau de pluie, de l'eau potable, de la nourriture et des systèmes météorologiques de la planète. 

greenpeace.fr

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.