De ces navires menant des courses à la voile, beaucoup sont reconnaissables à leur habillage signé Jean-Baptiste Epron...

 Jean-Baptiste Epronn, marin régatier et illustrateur de neuf bateaux
Jean-Baptiste Epronn, marin régatier et illustrateur de neuf bateaux © Maxppp / Marc Ollivier / Ouest France

Monocoques, trimarans, catamarans, voiles au coeur de l’Atlantique, de l’Océan indien, ils sont de toutes les courses au large, et souvent décorés par Jean-Baptiste Epron. Géants des mers tels les Imoca du Vendée Globe, s’il est un homme qui les connaît par cœur, c’est bien celui-qui a travaillé de longs mois à leur habillage, tel un créateur de haute couture. 

Homme de l’ombre il fait connaître grâce à son art le profil de ces voiliers volants aux foils immenses qui les font voler au- dessus de l’eau, ces voiles qui n’en finissent pas à l’horizon, naissantes sur une feuille de papier avec des crayons de couleur. 

Ce peintre des mers, Jean-Baptiste Epron, décorateur de navires aux grandes dimensions,  18 mètres de long, 29 mètres hors de l’eau, surface de voile de 300 à 600m², ils sont l’œuvre visuelle de ce passionné…

Les invités
L'équipe