La faute à la mouche des fruits qui sévit dans le département, ainsi les sociétés spécialisées dans l’envoi de colis vont devoir les retirer de leur catalogue, et l’hexagone devra oublier la mangue réunionnaise au grand dam de l’exportateur Alexandre Lao-Yate qu’Hubert Debeux de Réunion la 1ère a rencontré…

Pas de mangue de la Reunion pour les fêtes à cause d'une mouche !
Pas de mangue de la Reunion pour les fêtes à cause d'une mouche ! © Getty / Wolfgang Kaehler

Mayotte était à New York la semaine dernière, plus précisément la ville de Mamoudzou qui a participé au Forum des collectivités locales et régionales », qui se tenait en marge du sommet de l’ONU sur le climat. C’était l’occasion pour les élus locaux d’aborder la question du changement climatique et du développement durable, mais de marteler encore et toujours l’appartenance volontaire et sans ambiguïté de Mayotte à la France, Bacar Ali Boto, 1er adjoint au maire de Mamoudzou, au micro de Fahid Swahili de Mayotte La 1ère.

Le café va-t-il retrouver ses lettres de noblesse en Martinique ?

Presque trois siècles après son introduction, en 1721, l’Arabica Typica a ensuite été abandonné, mais il revit aujourd’hui, et se veut un café d’excellence, reportage dans la commune de Bellefontaine, sur la côte nord-ouest, de Pierre-Yves Honoré de Martinique La 1ère,à quelques heures de la toute première récolte.

Toujours la  Martinique, la députée Josette Manin a interpellé le gouvernement mardi dernier à l’Assemblée nationale sur la violence qui est un vrai fléau dans l’île. Trafic d’armes et de drogue, 17 personnes tuées depuis le début de cette année, la police doit répondre à une situation devenue intolérable et la population est excédée. Autre mauvaise nouvelle, le quotidien France-Antilles serait menacé de disparition. Placé en redressement judiciaire en juin, une audience du tribunal de commerce en fin octobre  sera décisive. France-Antilles c’est trois éditions papier, Guadeloupe, Martinique et Guyane, les ventes seraient tombées à 25000 exemplaires par jour en semaine et 58000 le week-end. Autant dire que les 260 salariés de France-Antille sont très mobilisés.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.