Éric Chaumillon, Mathieu Duméry et Guillaume Bouzard nous mettent en garde. Ils sont les trois auteurs du livre "Hé... la mer monte ! La chronique d'une vague annoncée", trois lanceurs d'alerte qui sonnent l'alarme avec humour mais ne manquent pas de sensibiliser sur une situation plus qu'inquiétante…

"Hé... la mer monte ! La chronique d'une vague annoncée". Ici, une énorme vague contre la digue de Lesconil en Bretagne au moment de la tempête Fionn qui a frappé la côte ouest de la France, 2018
"Hé... la mer monte ! La chronique d'une vague annoncée". Ici, une énorme vague contre la digue de Lesconil en Bretagne au moment de la tempête Fionn qui a frappé la côte ouest de la France, 2018 © Getty / MathieuRivrin

Un livre empreint d'humour, d’actualité, à la fois ludique et pédagogique sur les enjeux du réchauffement climatique

Hé… la mer monte !, c’est d’abord l’histoire d’un véritable "show scientifique" animé par le trio Éric Chaumillon, Mathieu Duméry et Guillaume Bouzard. Lors de ces conférences fortes et originales, sont exposés leurs regards croisés sur le changement climatique : le discours scientifique est agrémenté d’humour, le tout prenant vie dans des dessins drôles et efficaces. Ce projet unique a donné naissance à ce livre. 

Il est un outil indispensable pour comprendre le changement climatique et quel impact l’Homme a sur son environnement, particulièrement sur les côtes et le littoral.

Mais pas de panique ! Vous apprendrez aussi que la nature nous offre des solutions, et que nous n’avons qu’à mieux l’observer…

Éric Chaumillon : "Oui, j'ai pas mal d'expérience sur les conférences grand public et je me suis aperçu que, outre le fait que le soir, j'avais plutôt des personnes âgées, pas forcément beaucoup de monde, j'avais un discours un peu anxiogène parce qu'effectivement, le constat scientifique est alarmant…

L'idée m'est venue de m'associer avec un YouTubeur, Mathieu Duméry, un acteur très drôle sur scène, et puis un dessinateur de bande dessinée, Guillaume Bouzard". 

L'ensemble fait que le discours devient ludique, les gens s'amusent, sourient et finalement, on arrive à faire passer un message de façon beaucoup plus aisée.

Mais on parle tout de même de "submersion"…

Éric Chaumillon : "On parle surtout dans ce livre-là de submersion, on part du constat du changement climatique, on parle du niveau de la mer : il y a tout un développement parce que la mer ne monte pas de la même façon partout dans le monde et sur toutes les côtes. 

On aborde des solutions et en particulier la restauration, voire le développement des marais littoraux qui sont d'excellentes zones de protection pour l'élévation du niveau des mers. 

Pendant des siècles, on a poldérisé partout dans le monde. En France, ça s'est fait beaucoup au Moyen-Age jusqu'à des époques assez récentes, comme en 1965. 

Maintenant, les conditions ont changé : la mer monte et il y a une accélération de l'élévation du niveau des mers et ces polders qui ont été pris sur la mer sont interdits finalement de submersion, en quelque sorte - un avantage pour l'agriculture certes - mais par contre les sédiments n'arrivent plus dans les polders qui se tassent.

Ces sédiments sont très importants, c'est la seule façon d'accommoder l'élévation du niveau des mers, à chaque fois qu'elle arrive, elle apporte ces sédiments, ce sont plusieurs mini-mètres par an. C'est-à-dire que ça peut excéder l'élévation du niveau des mers et donc, on a le sol des marais qui peut s'élever en même temps que la mer, ce qui fait que ça permet d'avoir des défenses de côtes naturelles, qui ont l'effet de piéger du carbone". 

L'exemple des marées de la tempête Xynthia : la ville de Rochefort était protégée par l'inondation des marais

Éric Chaumillon : "C'est un des avantages de ces marais, ils peuvent faire office de zone tampon. On va prendre l'analogie de la baignoire, vous avez une tempête qui fait s'élever le niveau d'eau de façon anormale et exceptionnelle et puis, grâce au marais, ce niveau d'eau déborde, l'eau va pénétrer dans les marais. La ville a donc été protégée. 

Finalement, l'atténuation de l'élévation du niveau des mers peut atteindre plusieurs décimètres, voire même un mètre, ce qui est tout à fait énorme au regard des enjeux et de la vulnérabilité de nos côtes". 

Aller plus loin

📖 LIRE - Quand la science et l’humour se mettent au service de la planète pour sensibiliser le grand public au changement climatique, cela donne ce livre : "Hé... la mer monte ! La chronique d'une vague annoncée" (Éditions Plume de carotte)

Les invités
  • Eric ChaumillonGéologue marin, enseignent chercheur à l’Université de la Rochelle et au CNRS
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.