A la veille du départ du Vendée Globe 2020, Didier Ravon, journaliste à Libération spécialiste de voile et ancien rédacteur en chef de Voiles et Voiliers, nous fait partager ses 30 années d'aventures dans un très bel ouvrage préfacé par Armel Le Cléac'h

En 1989, Philippe Jeantot lance le Vendée Globe Challenge, une course  autour du monde en solitaire, sans escales ni assistance, sur des  monocoques de 60 pieds. Cette épreuve, qui part des Sables-d’Olonne en  novembre, tous les quatre ans, consiste à faire le tour du globe d’ouest  en est, en laissant à bâbord les trois grands caps – Bonne-Espérance,  Leeuwin et Horn – et en traversant les trois océans – Atlantique, Indien  et Pacifique. Plus de 24 000 milles dans le plus grand désert maritime  du monde, dans la violence du Grand Sud, au contact des icebergs. Les  marins et leurs bateaux vont-ils résister? Combien vont parvenir à  boucler le tour de la planète et en combien de temps?
Depuis la  première édition de 1989-1990 remportée en 109 jours par Titouan Lamazou  jusqu’à la victoire d’Armel Le Cléac’h en 74 jours en 2016, une  centaine de marins dont sept femmes ont pris le départ de ce marathon  extrême. Le Vendée Globe a bâti sa légende sur les tempêtes des  quarantièmes rugissants, les fortunes de mer, les avaries en série, les  sauvetages rocambolesques, les drames, mais aussi sur d’extraordinaires  défis humains, des victoires éclatantes et des performances  inoubliables. Cet ouvrage retrace trente ans d’aventure, d’évolution  technologique depuis les voiliers «coffres forts» des débuts jusqu’aux  bateaux volants d’aujourd’hui, ponctués de récits haletants et  d’anecdotes exclusives, et qui entretiennent la magie de cette course de  légende qu’on appelle l’Everest des mers.

Les invités
  • Didier RavonJournaliste - photographe, spécialiste de voile
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Thèmes associés