L'espoir d'oxygénation des patients atteints par le Covid-19 viendrait-il du milieu marin ? D'un ver marin, l'on voit sur les plages à marée basse faisant des tortillons sur le sable humide, possède un hémoglobine sans globules rouges qui transporte l’oxygène dans le sang très rapidement.

Traces du vers marin Arénicole
Traces du vers marin Arénicole © Getty / Paul Grogan/PhotoPlus Magazine/Future

Et cet espoir viendrait de l'Arénicole dont l'hémoglobine est proche de celle de l'être humain, est utilisée comme solution de conservation des greffons. L’hémoglobine, qui permet de transporter l’oxygène dans le sang, peut  chez ce ver acheminer 40 fois plus d’oxygène que l’hémoglobine humaine.  L’objectif en apportant cet oxygène est d’« éviter que les patients  arrivent trop vite en réanimation »

C'est une start-up bretonne, Hémarina, qui a développé une molécule issue de l'Arénicole, cette molécule ayant déjà fait ses preuves sur des opérations de greffes est un respirateur moléculaire, d'après le Fondateur d'Hémarina, Franck Zal, éviterait l'utilisation de respirateurs artificiels. De nombreux pays dans le monde ont fait appel à Hémarina face à l'épidémie., 

Après l'accord de l'ANSM (Agence nationale du médicament et des produits de santé), Hemarina, a annoncé avoir obtenu l'indispensable feu vert du CPP, le Comité de protection des personnes, pour démarrer ses recherches.

D'après l'AP-HP, les tests nommés MONACO vont évaluer la tolérance d’une solution issue du sang de ver marin administrée chez des patients ayant un syndrome de détresse respiratoire aigu lié au Covid-19. Coordonné par le Pr Bernard Cholley, chef du service d’anesthésie réanimation de l’hôpital européen Georges-Pompidou, ces tests sont destinés à évaluer la tolérance de l’utilisation d’un transporteur d’oxygène M101 issu de l’hémoglobine de ver marin chez des patients covid dont l’état est très grave, en insuffisance respiratoire aiguë réfractaire, sous ventilation mécanique et non éligibles à l'oxygénation extracorporelle par ECMO.  

L’objectif principal est de démontrer la sécurité du traitement en vérifiant l’absence d’événements indésirables immédiatement après l’administration

Manifestations anaphylactiques, baisse brutale de la pression artérielle, décès dans les 6 premières heures ou dégradation aiguë de la fonction rénale ou hépatique dans les 48 heures qui suivent l’administration.· 

Dans un premier temps, 10 patients ayant une indication d’ECMO (Extra-Corporal Membrane Oxygenation) mais non éligibles à cette technique pourront, après accord de leur personne de confiance, bénéficier d’une injection de M101. Celle-ci se fera de manière séquentielle, patient par patient, avec une augmentation progressive des doses. Il s’agit d’un essai ouvert pour une première administration de ce produit chez l’homme.  La bonne exécution du protocole est surveillée par un comité scientifique indépendant qui, au vu des données fournies, donnera son avis sur la poursuite ou l’arrêt de l’essai. 

-------------------------------------------------------------------------

À Sète, le bateau-usine O Deep producteur d’eau potable en bouteille à partir d'une eau de mer désodée a été tranformé par son armateur Régis Revilliod pour produire des millions de flacons de solution hydroalcoolique. La production atteindra dans quelques jours 765000 bouteilles par semaine.

Les invités
  • Franck ZalDocteur en biologie marine, Fondateur d’Hemarina, le 1er transporteur d'oxygène universel à visée thérapeutique
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.