"Il faut renverser la table pour retrouver l'essentiel : l'océan" assure Romain Troublé son directeur qui ajoute : "On vit tous grâce à la biodiversité. On se doit de mieux la connaître. Et on se doit également de réfléchir à ce coronavirus qui nous a tous touchés sur la planète."

=>Aller voir la goélette Tara au Pont Alexandre III à Paris, c'est ICI, du 13 juin jusqu'au 14 juillet

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.