Par José-Manuel Lamarque.

St Martin et St Barthélémy

Soulagement pour les populations de St Martin et St Barthélémy sévèrement touchées après le passage de l’ouragan Irma, l’ouragan José les a épargné. Les secours s’organisaient déjà avant le passage de José, des malades du centre hospitalier de l’île ainsi que 250 femmes et enfants ont été rapatriés en Guadeloupe. Des évacuations qui se font au compte-goutte hélas mais certains restent toujours et encore privilégiés comme sur cette navette avec à son bord une centaine de rescapés accostant à St François sur la côte est de la Guadeloupe vendredi dernier.

La polémique enfle autour des priorités dans le rapatriement des personnes. Les réseaux sociaux sont en ébullition dénonçant un tri injustifié privilégiant les touristes. Sans oublier qu’à Saint-Martin un couvre-feu de 19h00 à 07h00 est imposé aux habitants jusqu’à mercredi, côté français, mesure prise pour faciliter les secours et protéger les populations des pillages.

Guadeloupe

La solidarité s’organise pour venir en aide aux Saint Martinois, aux Abymes un arrondissement de Pointe à Pitre, une grande collecte est organisée dans le Stade de la ville, à la disposition des donateurs.

St Martin et St Barthélémy

Radio France lance une radio d'urgence, "Urgence Info Îles du Nord" pour les populations de Saint Martin et Saint Barthélémy, elle a commencé à émettre à Saint-Martin sur 91.1 FM ce dimanche à 16h30, et bientôt pour les habitants de Saint-Barthélemy. Ce programme spécifique est opéré par les équipes de franceinfo depuis Paris, avec ses envoyés spéciaux sur place. "Urgence Info Îles du Nord" diffuse des messages à destination des populations concernant la météo, la sécurité, la distribution des rations alimentaires et de l'eau, l'état des réseaux, le rétablissement des liaisons commerciales et les messages sanitaires. Elle reprendra également toutes les infos et reportages consacrés aux ouragans et à leurs conséquences.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.