A la découverte des TAAF, les Terres australes et antarctiques françaises.

Les Terres australes et antarctiques françaises, les TAAF, le rêve des philatélistes, je vous propose de les visiter en compagnie de la spécialiste des TAAF, Stéphanie Légeron, membre de la Société des Explorateurs Français et de la Société de Géographie. Exploratrice, photographe, auteure,  Stéphanie Légeron présente aussi une exposition de 50 photographes sur les 13 territoires d'outre-mer sous l'angle de la biodiversité à St Denis de la Réunion, , rue de Paris au Muséum d'Histoire naturelle, et à l'Artothèque pour une durée de six mois.

Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) sont depuis 1955 un Territoire d’outre-mer doté de l’autonomie administrative et financière.

Cette collectivité d’outre-mer a été créée par la loi du 6 août 1955 abrogeant un décret de 1924 qui rattachait précédemment ces terres au Gouvernement Général de France à Madagascar. Le décret n° 2008-919 du 11 septembre 2008 pris pour l’application du statut des Taaf, est le principal texte de développement.

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone Economique Exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 de km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

La collectivité dispose d’un budget d’environ 26 millions d’euros, alimenté par des ressources propres à hauteur de 80 % (impôts, taxes de mouillage, droits de pêche, philatélie, tourisme…) et par des subventions des ministères des outre-mer et de l’écologie. Une grande partie de ce budget est consacrée aux charges d’affrètement des deux navires (Marion Dufresne II et Astrolabe) qui assurent la desserte maritime des districts. Comme les autres territoires d’outre-mer, elle est associée à l’Union européenne, en tant que PTOM (pays et territoires d’outre-mer) et bénéficie à ce titre d’un régime spécial, en particulier des financements du FED.

Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où il regroupe près de 50 personnes. Il accueille le bureau du préfet, le cabinet du préfet, le secrétariat général et les différents services : la direction des services techniques, la direction des affaires administratives et financières, la direction de la conservation du patrimoine naturel, la direction des pêches et des questions maritimes, le service des affaires juridiques et internationales. L’antenne parisienne des Taaf abrite le service médical, le service de la poste et de la philatélie, le patrimoine. Voir l’organigramme des districts et du siège.

Les invités
  • Stéphanie LégeronExploratrice, spécialiste des Terres Australes et Antarctiques Françaises, Sociétaire des Explorateurs Français
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.