L' Ortolisme, un socle pour l'Europe de demain ?...

L'Europe, quel numéro de téléphone ?...

Même si Henry Kissinger feint de l'ignorer, il y a bien quelqu'un à l'autre bout de la ligne lorsqu'il lance sa célèbre boutade, en 1973. François-Xavier Ortoli préside alors la Commission européenne. Il est l'un des premiers grands responsables européens à avoir posé en termes renouvelés le débat sur la mondialisation de la fin du XXe siècle. Ainsi, François-Xavier Ortoli, peu connu aujourd'hui, est un autre "père de l'Europe" dont  son action à la tête de la Commission européenne apporterait, en cette période pré-électorale, des réponses à celles et ceux qui doutent de l'avenir de l'Union européenne.

A travers le témoignage de sa fille, Emmanuelle Ortoli née quelques heures après le Traité de Rome, c'est un autre discours sur l'état de l'Union et les possibilités de son futur qui nous est offert. A l'évidence les institutions de l'UE sont en voie de réformes, mais Emmanuelle Ortoli nous délivre quelque principes hérités de la vision qu'avait François-Xavier Ortoli quant à l'Union européenne elle même, et l'Union européenne face au Monde.

Par des notes d'espoir mais aussi de saines critiques, Emmanuelle Ortoli apporte une plaidoirie apaisée mais décidée quant à l'après Mai 2019 pour l'Union européenne. Ayant vécu la construction européenne au quotidien, cette experte développe un principe simple mais constructif pour l'Union européenne et ses voisins proches ou lointains, l'Ortolisme.

Ainsi, si Henry Kissinger se demandait quel était le numéro de téléphone de l'Europe, aujourd'hui tout le monde connaît son adresse internet !

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.