17 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans chaque minute ! Face à ce drame, le navigateur franco-suisse Yvan Bourgnon et l’association Sea Cleaners portent le projet depuis 3 ans d'un navire partant à l’assaut de la pollution plastique, collectant et traitant les déchets plastiques marins...

Le plastic dans les océans
Le plastic dans les océans © Getty

Après trois années de recherche et de développement, ce catamaran géant, sera en mesure de collecter et traiter en mer de grandes quantités de macro-déchets plastiques flottants ainsi que des débris plus petits à partir de 10 millimètres et jusqu'à un mètre de profondeur; sa mise à l’eau étant prévue pour 2024. 

La capacité de collecte et de traitement des déchets sera de 1 à 3 tonnes par heure, pour un objectif de débarrasser les océans de 5 000 à 10 000 tonnes de déchets plastiques par an. Utilisant une nouvelle fois le biomimétisme, le Manta sera pourvu d’un système de propulsion hybride par une alimentation de sources d'énergies renouvelables lui procurant une autonomie de 75 % sans utiliser d'énergie fossile. 

Le Manta sera aussi un laboratoire scientifique de pointe pour l'observation, l'analyse et la compréhension de la pollution plastique, il accueillera de nombreuses équipes scientifiques internationales. Au cours de ses nombreuses escales, le Manta deviendra une plateforme éducative ouverte au public. Son programme d’intervention sera dédié à l’Asie, l’Afrique et l’Amérique du sud, là où la pollution plastique marine est très dense. Enfin, il pourra intervenir rapidement sur des zones polluées à la suite d’une catastrophe naturelle ou climatique. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
Thèmes associés