Un procès en Polynésie française pour des contrevenants au respect de l’environnement.

5 personnes ont comparu mardi dernier devant le tribunal correctionnel de Papeete pour avoir importé 3500 plantes interdite en Polynésie française, entre autre des orchidées, des oiseaux de paradis, de l’anthurium qui auraient pu mettre en péril l’environnement polynésien. Les cinq prévenus qui avaient interpellés en 2017 par la douane à l’aéroport de Fa’a à Papeete sont Jean-Claude Tang l’actuel conseiller du Président du Pays, son épouse Myrna, Patricia Hoata, présidente de la fédération d’horticulture de Polynésie française, un horticulteur Hans Rauscher et un manutentionnaire. 4 personnes ont été condamné à des peines de prison avec sursis, le cinquième a été relaxé car n‘ayant pas participé à l’importation.Gilles Tahoutou de Polynésie la 1ère. 

En Guadeloupe on s’inquiète des visites de trop nombreux ministres…

Il faut dire que le ministre de la culture, la secrétaire d’état à la santé et à la solidarité, enfin la ministre des outre-mer se succèdant les uns après les autres, cela interpelle les Guadeloupéens dont beaucoup font le lien avec les élections européennes du 25 Mai prochain. Les ministres seraient-ils en campagne à la Caraïbe ?... Olivier Lancien de Guadeloupe la 1ère. 

A St Pierre et Miquelon la pêche à la truite est retardée 

La cause en est la baisse du niveau d’eau de l’étang de la Vigie, un niveau presque divisé par 4 cet hiver, ce fut une mesure prise à l’origine pour soulager le barrage de la Vigie et imposer par l’Etat par arrêté préfectoral en date du 22 novembre dernier à la collectivité territoriale. Seulement l’Association de Pêche en Charge de la Préservation des Milieux  Aquatiques n’a pas été prévenue à l’époque et constate aujourd’hui aigrement la réalité. Jean-Paul Briand le Président de cette association au micro de St Pierre et Miquelon la 1ère. 

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.