Respect Ocean et l'IFAW vous invitent à regarder en ligne le documentaire Sonic Sea sur le bruit sous-marin le jeudi 19 novembre à 20h00

RespectOcean organise, le 19 novembre 2020, en collaboration avec IFAW (Le Fonds international pour la protection des animaux) une projection débat autour de la thématique du bruit sous-marin.

Dans un premier temps, sera diffusé Sonic Sea,  le documentaire de IFAW et du Natural Resources Defense Council, qui  immerge les spectateurs dans une symphonie de sons naturels dont les  baleines, les dauphins et les autres animaux marins dépendent pour  survivre. Vainqueur aux Emmys Awards, la plus  prestigieuse récompense de la télévision américaine, ce documentaire de  60 minutes porte sur l'impact de la pollution sonore provenant des  activités industrielles et militaires sur les baleines et les autres  mammifères marins et explore les solutions simples à adopter pour  réduire le problème et aborder un avenir meilleur pour cet univers  marin, entièrement lié à celui de l'homme.

Raconté par Rachel  McAdams, avec l’apparition de Sting, Jean-Michel Cousteau, le Dr. Sylvia  Earle et d’autres spécialistes de l’océan, le documentaire Sonic Sea  propose des solutions et offre l’espoir de retrouver un jour un océan  calme, tout en soulignant que l’avenir de l’homme repose sur celui de  l’océan.

Inscriptions ICI

RespectOcean est un réseau initié en 2013 par Raphaëla le Gouvello et alors rattaché à son association Odyssée du Vent.

Entre  2013 et 2016, avec des financements propres, le soutien de la Région  Bretagne et de la Fondation Engie, Raphaëla le Gouvello a mobilisé près  de 10 membres et partenaires, animé une dizaine de réunions régionales  et internationales mettant ainsi en avant les actions des organisations  du réseau, et faisant émerger des solutions innovantes pour l’économie  bleue.
Après un portage administratif  et financier par deux autres structures entre 2016 et 2018, Raphaëla le  Gouvello crée avec quelques membres historiques du réseau, l'association  RespectOcean en septembre 2018, afin de professionnaliser et développer  le réseau existant et d'en faire une association reconnue d'acteurs  économiques engagés pour la protection des océans.

L'économie bleue

En  Europe, comme en France et dans le monde, l’économie «bleue» maritime ,  c'est à dire toutes les activités économiques liées aux océans, aux  mers et aux zones côtières, ne cesse de croître, selon le premier rapport annuel de l'UE sur l'économie bleue.  Les acteurs de cette « effervescence bleue » ont un triple défi dit de «  transition » : remplir leur rôle social sans altérer les  conditions socio-environnementales qui contribuent à cet objectif social le tout dans un modèle économique viable.
Aujourd'hui  et encore plus demain, la mer, les océans sont et seront le théâtre de  nouvelles activités et verront l’essor de plus anciennes (ex.  aquaculture). Avec la croissance de la population mondiale, une grande  part de l’humanité vivra sur les zones côtières. Dans la période  actuelle de crise économique et écologique, de nombreuses instances dont  l’Union Européenne préconisent d’aller en mer, et de développer les  activités économiques maritimes.
L’économie  bleue est en marche partout dans le monde. Cependant, dans cette «  effervescence bleue », prometteuse, sur un plan économique, il ne  faudrait pas perdre de vue les enjeux de préservation de la mer et du  littoral. Il devient impératif de protéger, préserver et de restaurer la  santé des océans.

De la nécessité d'avoir une économie bleue plus durable...  

Certaines  entreprises démontrent d'ores et déjà qu’il est économiquement viable  de relever ce défi : de l’éco-conception d’un produit jusqu’à la  stratégie globale, développer une activité économique plus durable en  faveur des océans n’est pas une contrainte mais peut se révéler  être un moteur de compétitivité et de  performance économique. De  nouveaux secteurs de pointe sont en train d’émerger, comme les  énergies marines renouvelables, des produits novateurs de santé et de  cosmétique, ou encore dédiés à la protection et à la préservation des  espèces marines et côtières en plus des autres activités économiques  maritimes plus anciennes: pêche, aquaculture, transformation des  bio-ressources marines, exploitation minière proche des côtes, transport  maritime, construction navale, plaisance, tourisme, services,  recherche, formation, etc.

Et plus globalement un développement économique en faveur des océans

Au  delà de l'économie bleue, d'autres acteurs, notamment économiques,  réfléchissent de plus en plus aux impacts négatifs que leurs activités  génèrent sur les populations, les écosystèmes, les océans, etc.
De  très nombreux secteurs de l’économie génèrent des impacts négatifs pour  les océans, notamment en lien avec les volumes de déchets engendrés.
Il convient donc que tous les acteurs économiques soient mobilisés pour un développement économique durable global.
Notre  association s'emploie à fédérer et représenter ces acteurs qui  s'engagent pour ce développement économique plus durable, en lien avec  la protection des océans et des littoraux.
 

Les invités
Programmation musicale
L'équipe