Le « bras de fer » engagé par les enseignants vis-à-vis de l’Etat pour cause de réforme des retraites et du baccalauréat commence à ressembler à une « voie sans issue », tant les positions des uns et des autres semblent pour l’instant irréconciliables.

Et pourtant, face à cette situation inédite, et face surtout à l’angoisse des parents d’élèves, il faudra bien trouver une porte de sortie, une porte qui devrait passer par une refonte totale du système éducatif en Martinique, c’est en tout cas l’opinion de la sénatrice Catherine Conconne au micro de Pedro Monnerville de La 1ère Martinique…

Restons en Martinique où un sursis vient d’être donné au groupe de presse France-Antilles par le Tribunal de Commerce de Fort-de-France qui a autorisé mardi le groupe France-Antilles à « poursuivre son activité » jusqu’au 10 mars prochain, pour autant, les lecteurs de France-Antilles n’ont évidemment pas retrouvé leur journal en kiosque ce mercredi, plus de précisions avec Claude Gratien de la 1ère Martinique...

Enfin cap sur l’océan indien à Mayotte, où aider les plus nécessiteux à s’acquitter de leurs factures d’eau, c’est tout  l’objet d’une convention signée ce lundi entre la Mahoraise des Eaux, le Syndicat Intercommunal d’eau et d’assainissement de Mayotte et l’union départementale des centres communaux d’action sociale, une convention basée sur une technique déjà connue et éprouvée : la distribution de « chèques-service » aux personnes sélectionnées par les différents CCAS, Ismaël Saïd Combo de La 1ère Mayotte…

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.