En attendant la décision du Tribunal de Commerce de Fort-de-France concernant la décision sur le sauvetage ou la liquidation de France-Antilles, la mobilisation autour du groupe de presse se poursuit, telle cette manifestation samedi matin sur la place de la cathédrale.

Vue aérienne prise le 11 avril 2011 à Fort-de-France de la pointe Simon et de la tour éponyme en cours de construction.
Vue aérienne prise le 11 avril 2011 à Fort-de-France de la pointe Simon et de la tour éponyme en cours de construction. © AFP / PATRICE COPPEE

Des centaines de personnes sont venues signer une pétition de soutien, parmi elles, le chanteur Emile Naroyanin qu’a rencontré Pierre-Yves Honoré de Martinique La 1ère.

Demain, le Président Macron se rendra à Mayotte et à la Réunion pour une visite de 4 jours, ainsi qu’aux Glorieuses, une des 5 îles Eparses. Ce long déplacement est qualifié par l'Elysée de "plus important voyage national depuis la rentrée", mais à Mayotte le « Collectif des Citoyens » est ressorti déçu de son entretien vendredi dernier avec le Préfet, car sa demande d’une rencontre avec le Président de la République, n’a pas vraiment reçu de réponse précise.

Maamoud Aziary, l’un des porte-parole du collectif, au micro de La 1ère Mayotte.    

Joma : toujours à Mayotte, la flotille de pêche de Mayotte se modernise, le premier bateau flambant neuf, construit en Martinique, est arrivé, d’autres vont suivre, ce qui permettra aux pêcheurs locaux de pratiquer leur métier avec des embarcations respectant toutes les normes en vigueur, Abdallah Charif, le président de la coopérative des pêcheurs de M’Tsapéré au micro d’Andry Rakotondravola de Mayotte La 1ère.

Enfin, un stock de matériel humanitaire vient d’être implanté par le Centre de crise et de soutien à Nouméa, en partenariat avec la délégation territoriale de la Croix rouge Française en Nouvelle Calédonie. Ce stock est composé de matériel d’urgence, non périssable, tels que des tentes, bâches, kits de cuisine, et des kits outils. Ainsi la plateforme d’intervention régionale du Pacifique Sud de la Croix Rouge est désormais prête à répondre à toute urgence dans la grande région en cas de crise humanitaire, alors que l’intensité des catastrophes s’accroit en raison des bouleversements climatiques, les premières victimes étant les États insulaires du Pacifique Sud. La France pourra ainsi réagir dans l’ensemble du Pacifique Sud en partenariat avec l’Australie et la Nouvelle Zélande. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.