La situation n’évolue pas vraiment dans le bon sens à l’île de la Réunion !

Les établissements scolaires resteront fermés aujourd’hui,  pas d’évolution non plus du côté des barrages routiers soit une trentaine encore en place, le « couvre-feu » désormais en vigueur dans 14 des 24 communes de l’île, et portes closes pour l’aéroport international Roland-Garros. Sur les barrages, la détermination ne faiblit pas, toujours et encore les affrontements entre les forces de l’ordre et des éléments incontrôlés, quant aux vrais gilets jaunes ils restent dans la rue pour demander à être entendus comme Jean-Max, interrogé à Saint-Leu, dans l’ouest, par Gaël Le Dantec de La 1ère Réunion...

Et côté institutions on réfléchit vite…

Les politiques locaux tentent autant que faire se peut de « reprendre la main », à l’exemple du Président du Conseil Départemental Cyrille Melchior qui a « mis sur la table » ce mercredi un catalogue de dix propositions pour sortir de la crise, catalogue énuméré par Jacques-Olivier Lesieur de La 1ère Réunion

En Nouvelle Calédonie les moustiques seront contaminés…

Il s’agit d’une expérience australienne testée au Brésil depuis 4 ans, soit contaminer les moustiques pour qu’ils ne nous contaminent plus grâce à la bactérie wolbachia, une bénévole de l’association world mosquito program a expliqué le processus à Coralie Cochin de La 1ère Nouvelle Calédonie… mais pour l’instant, nul ne connaît les critères qui permettront à la population de donner son avis…

La saison des croisières a démarré à Mayotte…

Et ce avec l’arrivée d’un navire  de 700 passagers et 7 voire à 8 bateaux attendus dans le département jusqu’en début d’année 2019. Cette activité a aujourd’hui le vent en poupe, face à une décennie où la piraterie mettait en danger cette activité, donc de bonnes nouvelles pour Michel Ahmède le directeur de l’office du tourisme de Mayotte au micro de Aurélien Février de La 1ère Mayotte…

Programmation musicale
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.