Philippe Goulletquer, Docteur en océanographie biologique et directeur scientifique adjoint de l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer), apporte des éléments de réponses à la question que se posent de nombreux scientifiques aujourd’hui.

Quel sera le paysage marin dans le futur ?
Quel sera le paysage marin dans le futur ? © Sipa / Jorge Fernández

Mais ce paysage ne concerne pas seulement la flore, la faune marine, le potentiel d’hydrogène, la désoxygénation, l’acidification ou le réchauffement des océans, il en va aussi du transport maritime et ses implications directes ou indirectes dans la mutation du paysage marin du futur. 

L'océan du futur

Philippe Goulletquer : "On va assister à un changement climatique, aux modifications des conditions environnementales, et physico-chimiques. Surtout si on n'a pas d'inversion. L'augmentation de la concentration de CO2, va entrainer l'acidification des océans, leur augmentation thermique, et des déplacement d'espèces. 

Le niveau de la mer va monter suite à l'augmentation à la fonte des glaces. L'environnement sera complètement différent. Si vous ajoutez des modalités de gestion, notamment halieutiques, qui ne s'adaptent pas à ces nouvelles conditions environnementales, vous allez potentiellement avoir des décalages de productions, voire des effondrements"

L'exemple des pêcheries de thonidés en milieu tropicales et subtropicales

On va assister à des changements d'aires de répartition d'espèces de thons qui vont avoir tendance à changer de latitude et parfois à une augmentation de population. 

Il y a d'autres exemples sur les côtes européennes. Si vous avez un degré  d'augmentation de température de l'eau vous pouvez avoir des vitesses de migration différentes des espèces. 

Et si ce sont des prédateurs, vous allez avoir un décalage pour leur proies : on peut assister à un effondrement de la production ou à une explosion démographique de telle ou telle espèce." 

Les invités
  • Philippe GoulletquerDocteur en océanographie biologique et directeur scientifique adjoint de l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer).
Les références
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.