Présenté par José-Manuel Lamarque.

Mayotte

L’application d’une feuille de route » entre la France et les Comores reste suspendue jusqu’à nouvel ordre. Une décision confirmée par Jean-Yves Le Drian le ministre des affaires étrangères aux élus mahorais hier à Paris. Inquiets les parlementaires et le président du conseil départemental de Mayotte le sont quant à  l’assouplissement envisagé du visa Balladur entre Mayotte et les Comores, sont surtout concernées les conséquences sur l’immigration comme le rappelle le député Mansour Kamardine qui réclame la suppression pure et simple de cette « feuille de route ».

Souvenirs du cœur à la Réunion

C’était dans les années 60, des enfants de la Réunion étaient déplacés vers l’Hexagone pour repeupler certaines campagnes comme la Creuse. De cette migration forcée, les séquelles sont nombreuses. Aujourd’hui les enfants sont devenus des adultes quatre d’entre eux sont  de passage à la Réunion, retour sur leur île natale, souvenirs de couleurs, d’odeurs, de goût comme Dimanche dernier au marché du Chaudron à St Denis.

Les Assises des Outre-Mer

Les assisses des Outre-mer s’installent progressivement dans chaque territoire, très progressivement. 

Ce dispositif promis par Emmanuel Macron durant sa campagne afin de prendre en compte la parole des ultra-marins s’est installé en Guyane, à Mayotte mais pas partout, à Saint-Pierre et Miquelon, le fief d’Annick Girardin la ministre des Outre-mer les élus locaux ne souhaitent pas pour l’heure l’ouverture de cette concertation. Il faut dire que certaines interrogations subsistent, car les ultra-marins avaient connu des états généraux qui n’ont pas vraiment porté leurs fruits en 2009 comme l’explique Fred Réno, professeur de Science Politique en Guadeloupe et directeur du centre d’analyse géopolitique international. 

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.