Entretien avec Théophile Bongarts, socio-économiste, membre de la plateforme "océan et climat".

Plage de l'océan Atlantique
Plage de l'océan Atlantique © Getty / Vsevolod Vlasenko

Le nouveau rapport "Océan pour le Climat" produit par "Because the Ocean" propose une série de mesures concrètes que les gouvernements pourront prendre afin de protéger l’océan et les écosystèmes qui le composent. Issu d’une série d’ateliers organisés par Because the Ocean initiative, avec la participation de représentants de 40 gouvernements (Santiago, Chili ; Madrid, Espagne ; Suva, Fidji, CCNUCC COP23, Bonn et COP24, Katowice), le rapport se base sur les principales conclusions du rapport spécial du GIEC sur l’océan et la cryosphère dans le contexte du changement climatique et propose des actions pratiques visant à atténuer et à s’adapter au changement climatique.

Il s’agit notamment de favoriser en zones côtières la séquestration du carbone par les écosystèmes _bleu_s, de développer les énergies marines renouvelables, de renforcer les solutions d’adaptation basées sur la nature, et de promouvoir des mesures hybrides (contribuant à la fois à l’atténuation et à l’adaptation) dans les secteurs de la pêche/aquaculture et du transport maritime. De plus, ce document arrive à point nommé, alors que les États membres à la CCNUCC révisent actuellement leurs contributions déterminées au niveau national (NDC). Ils disposent désormais de multiples possibilités pour y inclure l’océan et ainsi respecter leurs engagements pris lors de l’Accord de Paris.  

"Because the Ocean" a été lancé par "Tara Océan", La Fondation du Prince Albert II de Monaco, l'Idri et le Varda Group.  Ce nouveau rapport sera présenté durant la Cop 25 à Madrid le 03 décembre prochain et durant les "Journées pour l'action des mers et de l'océan" de la Cop 25, les vendredi 06 et samedi 07 décembre prochain.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.