Un dirigeant de la plantation de banane, Banamax, a été condamné lourdement pour avoir fait travailler clandestinement des ouvriers dans sa plantation. Deux statues de Victor Schœlcher détruites lors des commémorations de l’abolition de l’esclavage en Martinique.

C’était vendredi dernier au Palais de Justice de Basse-Terre, pour la première fois dans l’Histoire, un dirigeant de la plantation de banane, Banamax, a été condamné lourdement pour avoir fait travailler clandestinement des ouvriers dans sa plantation. Un grand symbole dans la période des commémorations de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe. 

(Ronan Ponet de Guadeloupe)

En Martinique toute proche, ce sont deux statues de Victor Schœlcher, l'initiateur du décret du 27 avril 1848 abolissant définitivement l'esclavage, qui ont été détruites lors des commémorations de l’abolition de l’esclavage. Trois jours après, les réactions continuent d’affluer, et historiens et politiques condamnent quasiment tous ces actes, tout en apportant quelques nuances.

(Bertrand Caruge de Martinique)

Enfin en Nouvelle-Calédonie,  après des mois d’incertitudes pour l’usine de nickel, Valé, dans le Sud, le groupe australien New Century vient de signer un accord d’exclusivité avec le propriétaire brésilien Valé, pour la reprise du complexe métallurgique calédonien. Sur les deux mille emplois directs et indirects,  le plan de restructuration prévoit 50 à 70 licenciements sur les 120 estimés.

(Coralie Cochin de Nouvelle-Calédonie)

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.