Les pays et territoires de la Caraïbe vont coopérer pour lutter contre l’invasion des sargasses.

C’est pourquoi,le Premier Ministre Edouard Philippe était samedi dernier en Guadeloupe entre autre pour la clôture de la Conférence Internationale sur les Sargasses, précédée d'une déclaration finale entérinant la création d'un programme caribéen de lutte soutenu notamment par des fonds européens. C’est donc une volonté de coopérer qui a émergé, pour une prise en charge globale de cette pollution. Quant aux effets produits par les sargasses sur la santé des riverains, ils seront mesurés et étudiés dans le cadre du programme Sargacare comme l’explique le Directeur de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail, Roger Genet au micro de Sébastien Gilles de Guadeloupe La 1ère.

Que restera-t-il de concret de la visite du Président de la République à Mayotte ?... en tout cas aux yeux des Mahorais, ce sera au moins la promesse de rallonger la piste de l’aéroport de Pamanzi, qui devrait permettre une meilleure desserte du département. Les travaux vont être longs, apportant aussi beaucoup de nuisances aux riverains, puisque l’aéroport est coincé entre le lagon et de nombreuses habitations, mais les voisins de l’aéroport sont positifs, Ibrahim Yahia de Mayotte La 1ère les a rencontré.

Habiter une île dite paradisiaque sous les tropiques, c’est souvent un rêve pour beaucoup, mais dans la réalité on peut y vivre certaines déconvenues comme dans la presqu’île de Taiarapu à l’est de l’île de Tahiti, car là-bas l’eau courante n’est pas synonyme d’eau fraîche et pure, elle serait même couleur chocolat… un chantier en serait la cause, un reportage de Brigitte Olivier de Polynésie La 1ère.
 

Enfin, si le piton de la Fournaise à la Réunion ne montre plus de signes d’éruption depuis hier dimanche, dans l’île voisine à Mayotte est apparu il y a 17 mois un volcan géant sous-marin. Pour les chercheurs, il serait très puissant et reste mystérieux. Situé à 3500 mètres de profondeur, haut de 800 mètres, d’un diamètre de 4 à 5 kilomètres, s’étendra-t-il sous l’île de Mayotte ?... c’est une des multiples questions posées par les scientifiques qui ont constaté que sa dernière éruption sous-marine est responsable en un an du déplacement de l’archipel vers l’est de 20 cm, Mayotte s’étant aussi enfoncée de 15 cm.

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.