John Coltrane a marqué le jazz de son style inoubliable, inspiré et tumultueux. Robert Arnaut nous raconte cette vie trop brève traversée par la musique et une incroyable ferveur.

John Coltrane
John Coltrane © AFP / Paris

Dans cette Chronique Sauvage, Robert Arnaut se fait conteur d’une histoire singulière, celle de la vie de John Coltrane, saxophoniste et leader de groupe de jazz.

Né en 1926 dans une communauté noire, dans la musique et la foi, le saxophoniste John Coltrane commence à jouer dans l'orchestre de Dizzy Gillespie.

Puis, aux côtés de Miles Davis et de Thelonious Monk, il explore de nouvelles pistes expérimentales, à la recherche d'une musique absolue.

Influences africaines, mais aussi orientales, Coltrane s'engage dans un jazz de plus en plus « free ».

Miné par la maladie, il disparaît en 1966.

Cette rediffusion du 24 octobre 1987 nous emmène à la découverte de l’un des musiciens les plus révolutionnaires de l’histoire du jazz, après son aîné, Charlie Bird Parker.

Les invités

  • Alain Gerber, écrivain et critique de jazz français, collabore à de nombreuses revues de jazz depuis 1964 dont Jazz Magazine et Diapason et écrit de nombreuses notes de disques. Au début des années 1970, il produit et présente des émissions sur le jazz sur France Musique et France Culture.
  • Jean-Louis Chautemps, saxophoniste de jazz français qui a durablement marqué la scène de jazz en France avec un style proche de celui de Stan Getz et de Sonny Rollins. Vincent Josse nous avait emmené dans l’atelier du saxophoniste en janvier 2011.

Les œuvres

Les interviews passionnantes des invités sont illustrées par les œuvres les plus emblématiques du saxophoniste de génie, tout au long d’un parcours d’une vie trop brève mais incroyablement fertile musicalement.

  • En 1960, avec le Miles Davis Sextet, il enregistre le vertigineux Giant Steps, son premier album en tant que leader sur le label Atlantic.

En jouant avec le trompettiste Miles Davis, Coltrane rencontre cette liberté musicale dont il rêvait et qui lui permet d’expérimenter sa technique et son style.

Le 2 mars 1960, Miles Davis et John Coltrane donnent un mémorable concert au Konserthuset de Stockholm :

Miles Davis dans L'Autobiographie (1989)

Et plus vite que je n'aurais pu l'imaginer, la musique que nous faisions ensemble est devenue incroyable… Il s'est lui-même transformé en diamant. Je le savais, comme tous ceux qui l'entendaient.

  • John Coltrane, pour son album Love Supreme, enregistré d’une seule traite en décembre 1964. Le disque sort dans le courant de l'année 1965 et il est unanimement salué comme « album de l'année » :

Pour la première fois de ma vie, j'avais en tête la totalité de ce que j'allais enregistrer, du début à la fin.

  • Il est rare de voir jouer John Coltrane and Stan Getz ensemble. Ce concert est enregistré en 1960 en Allemagne, avec Oscar Peterson au piano et Paul Chambers à la contrebasse.

John Coltrane sur France Inter

En août 2014, Elsa Boublil nous emmenait dans son émission Summertime, à la rencontre de Raphaël Imbert et de son excellent livre Jazz Suprême : initiés, mystiques et prophètes, paru en mars 2014 aux éditions de l’Éclat.

Dans son émission L'Heure Bleue du jeudi 1er septembre 2016, Quand Archie Shepp rend hommage à John Coltrane, Laure Adler s’entretient avec le saxophoniste de jazz Archie Shepp au sujet de celui qui fut pour lui un mentor.

Deux jours plus tard, le 3 septembre 2016, Archie Shepp rendait hommage à John Coltrane avec un concert à la Villette.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.