Cinéma : L'Esprit de 45 , un documentaire de Ken Loach, actuellement au cinéma.

Le réalisateur de La part des anges , Le vent se lève , ou encoreLand of Freedom, revient, à travers des témoignages et images d’archives, sur le formidable élan qui a parcouru le Royaume-Uni après la seconde guerre mondiale.

Danse : Les Nuits , du chorégraphe Angelin Preljocaj.

Au Grand Théâtre de Provence, à Aix-en-provence, et en tournée dans toute la France.

Preljocaj
Preljocaj © Culture 13

En relation avec Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture qui sʼinterroge sur la Méditerranée, je souhaite aborder une recherche autour des Mille et Une Nuits. Au-delà du mystère de cet ouvrage écrit assurément à plusieurs mains et qui déploie des récits extrêmement variés, sortant les uns des autres comme des poupées gigognes, ce texte a fait rêver des générations de lecteurs, intrigués de tout temps par sa dimension fantastique et érotique.

Théâtre : Avec Rituel pour une métamorphose , la Comédie-Française s’associe au Gymnase pour créer à Marseille, avec sa troupe, une pièce du Syrien Saadallah Wannous mise en scène par le Koweïtien Sulayman Al-Bassam.

La célèbre institution fera par la suite entrer ce premier texte en langue arabe, dans sa traduction française, au répertoire de la Salle Richelieu.

À la fois conte moral oriental et tragédie classique, Rituel pour une métamorphose questionne le pouvoir déstabilisé par une femme qui lutte avec acharnement pour sa liberté.

comédie française
comédie française © Radio France
**Damas, à la fin du XIXe** Pour rétablir son autorité et celle de la religion, le mufti de Damas tend un piège au prévôt des marchands, Abdallah, qu’il fait surprendre en flagrant délit de débauche avec Warda, une courtisane. Puis, pour confondre le chef de la police qui a procédé à l’arrestation, il demande à Mou’mina, la femme du prévôt, de se substituer en cachette à la courtisane emprisonnée. Le prix demandé par Mou’mina en échange de cette humiliation va bouleverser de fond en comble l’équilibre social de la ville : se libérer enfin du poids de son mariage en devenant elle-même une courtisane. Du seul fait de sa beauté, de sa séduction et de son intelligence, Mou’mina, devenue Almâssa (le diamant), va défier et déjouer toute l’hypocrisie des mécanismes de domination entretenus par les hommes, et mettre ces derniers face à leurs plus intimes contradictions. Elle paiera le prix fort du chaos qu’elle a engendré. **Production Comédie-Française. Coréalisation Théâtre du Gymnase, pour les représentations à Marseille avec Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la culture.** ### Expo : Dynamo, au Grand Palais Sur près de 4000m2, l[’exposition](http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/dynamo) montre comment, de Calder à Kapoor, de nombreux artistes ont traité les notions de vision, d’espace, de lumière et de mouvement dans leurs œuvres, en réalisant souvent des installations dans lesquelles le visiteur est partie prenante : les atmosphères chromatiques et changeantes d’Ann Veronica Janssens, les miroirs kaléidoscopiques de Jeppe Hein ou les réalisations in situ de Felice Varini. **Depuis le 10 Avril 2013 et jusqu'au** **22 Juillet 2013.**
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.