Aujourd'hui dans Criticulture, du cinéma, avec Only God forgives , le nouveau film du réalisateur de Drive , et le documentaireL'image manquante, du cambodgien Rithy Panh, en compétition à Cannes. Du théâtre également, avec une reprise de L'Art du rire , de Jos Houben, au Théâtre du Rond-Point, à Paris.

L'image manquante , de Rithy Panh, est le résultat d'une recherche à la fois historique et personnelle.

Dans ce documentaire en compétition à Cannes pour la catégorie "Un certain regard", le réalisateur cambodgien part à la recherche de l'enfant qu'il était sous la dictature khmère.

Durant de nombreuses années, j'ai recherché l'image manquante : un cliché pris entre 1975 et 1979 par les Khmers Rouges, alors qu'ils étaient à la tête du Cambodge... A elle seule, bien sûr, une image ne peut pas prouver un génocide, mais elle nous incite à réfléchir, à méditer, elle écrit l'Histoire. Je l'ai cherchée en vain dans les archives, les vieux documents, dans la campagne cambodgienne. Aujourd'hui, c'est une image manquante. Donc je l'ai créée. Ce que je vous propose aujourd'hui, ce n'est pas une image ni même la recherche d'une image unique, mais l'image d'une quête : une quête que seul le cinéma nous permet d'entreprendre.

Only God forgives , dernier film du danois Nicolas Winding Refn, n'en finit pas de faire parler de lui.

Dans les bas-fonds de Bangkok, on y retrouve Ryan Gosling dans la peau de Julian, un expatrié américain qui dirige un club de boxe abritant trafic de drogue et contrebande et chargé par sa mère (Kristin Scott Thomas) de venger la mort de son frère. Au cinéma depuis le 22 mai.

only god forgives
only god forgives © radio-france
### **Théâtre : _L'Art du rire_ , de Jos Houben** Air sérieux, presque grave, c’est du rire qu’il va parler. De tous les rires, ceux qui jaillissent aux pires moments, face aux chutes des uns, devant les désastres des autres. Les rires clairs, francs, massifs. Les rires faux, cyniques ou moqueurs. Sous toutes ses formes, chargé de sens ou décharge insensée, le rire devient un objet de découvertes hilarantes. Le conférencier s’empare des gestes du quotidien, stimuli de rires dingues ou pincés. Show ou performance, _L’Art du rire_ s’impose comme une expérience unique dont le sujet décortiqué se propage, se provoque lui-même. Tous les rires, sourires et éclats, finissent par fuser dans la salle face au clown qui joue la plus fantaisiste et rigoureuse des master class. **Du 17 mai au 15 juin à Paris, au [Théâtre du Rond-Point](http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/127986-l-art-du-rire.html).**
L'Art du rire
L'Art du rire © Théâtre du Rond-Point
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.