Notre programmatrice musicale du jour est une scénariste et cinéaste française.

La réalisatrice, scénariste, et auteure Delphine au festival de films Lumière à Lyon le 20 octobre 2017.
La réalisatrice, scénariste, et auteure Delphine au festival de films Lumière à Lyon le 20 octobre 2017. © Getty / Sylvain Lefevre

Cette ancienne élève de FEMIS est entrée dans la carrière en obtenant un César pour son premier court métrage et une sélection à Cannes pour son premier long métrage. Son nouveau et très prenant documentaire Beau joueur est en salles depuis mercredi dernier. Preuve de sa sensibilité musicale, on y entend une partition d'Eric Neveux, plus une dizaine de morceaux additionnels. Pour toutes ces bonnes raisons, elle est ici chez elle. 

Au cours de la balade enchantée que Delphine Gleize a concoctée pour nous, on écoute : 

  • “Condolence” de Benjamin Clementine dans Beau Joueur de Delphine Gleize (2019)
  • “Titine” par Charlie Chaplin dans Les Temps Modernes de Charlie Chaplin (1936)
  • “La Chanson de Martin” par Jean Rochefort dans Courage Fuyons d’Yves Robert (1979)
  • “The Ballad of Davy Crockett” par The Wellingtons dans Fantastic Mister Fox de Wes Anderson (2010)
  • “Dans mon lit” par Arno dans Carnages de Delphine Gleize (2002)
  • “El Negro Zumbón” par Sylvana Magano reprise dans Journal Intime de Nanni Moretti (1993) 
  • “In the Highways” par The Peasall Sisters dans O’Brother des frères Coen (2000)
  • Chanson-Thème par Amisata Gaoudelizé  de Jaguar de Jean Rouch (1967) 
  • “Le Temps de l’amour” de Françoise Hardy dans Moonrise Kingdom de Wes Anderson (2012)
  • Pena Baiona par l’Harmonie Bayonnaise dans Beau Joueur de Delphine Gleize (2019)
Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.