Laurent Delmas nous entraîne dans une balade cinématographique dont la bande originale est signée François de Roubaix, Michel Magne et Michel Colombier.

Comment s'invente la bande originale d'un film ?
Comment s'invente la bande originale d'un film ? © Getty / PM Images

Ils sont trois, trois compositeurs de musiques de films : François de Roubaix, Michel Magne et Michel Colombier. Chacun s'est imposé avec un style différent mais tous les trois ont parfaitement senti l'air du temps d'un cinéma plutôt populaire et grand public, avec quelques incursions vers les films d'auteur d'un côté et la télévision de l'autre. Ils ont travaillé avec Jacques Demy et Jean Yanne comme Georges Lautner et José Giovanni, Jean-Pierre Melville et Robert Enrico, Yves Boisset et Jean-Pierre Mocky. Alors, en leur compagnie, nous écouterons pour cette nouvelle promenade enchantée :

- « Ciné qua pop » par Jean Yanne (paroles) et Michel Magne (musique) dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil de Jean Yann (1972)

- « Galia (concerto pour clavecin en fa mineur de JS Bach) » par les Swingle singers dans Galia de Georges Lautner (1965). Musique de Jean-Sébastien Bach, thème chanté par les Swingles singers disque Philips going baroque « de Bach aux baroques » musique complémentaire de Michel Magne éditions Hortensia

- « Le Gorille a mordu l’archevêque » par Double six dans le film du même nom de Maurice Labro (1962)

- « Pétrol pop » de Michel Magne (musique) et Jean Yanne (paroles) dans Moi y en a vouloir des sous de Jean Yanne (1973)

- « La Première grève » paroles de Jacques Demy, musique de Michel Colombier dans Une Chambre en ville de Jacques Demy (1982)

- « Violette amoureuse » paroles de Jacques Demy, musique de Michel Colombier dans Une Chambre en ville de Jacques Demy (1982)

- « Pour qui, pourquoi » de François de Roubaix par Nicoletta dans Dernier domicile connu de José Giovanni (1970)

- « Petit agneau » de Bourvil, musique de François de Roubaix dans La Grande lessive de Jean-Pierre Mocky (1968)

- « Le Rapace » par Los Incas musique de François de Roubaix dans Le Rapace de José Giovanni (1968)

- « Les Aventuriers » maquette d’une chanson inédite pour la B.O. de Robert Enrico interprété par Joanna Shimkus, musique de François de Roubaix + version par Théo Sarapo dans Les Aventuriers de Robert Enrico (1967)

- « Can’t get over you » de Nancy Holloway dans Un peu beaucoup passionnément de Robert Enrico (1971)

- « Un Aller simple » de Gilles Dreu dans Un Aller simple de José Giovanni (1970)

- « Jeff » de François de Roubaix par Nicoletta dans Jeff de Jean Herman (1969)

- « Boulevard du rhum » par Barbara Carlotti extrait de l'album Fred Pallem & le sacre du tympan présentent François de Roubaix paru chez Train fantôme.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.