Aujourd'hui dans "Ciné qui chante", une balade enchantée du côté de chez Sarde.

“La musique pour moi c’était dans mon sang” déclare le compositeur Philippe Sarde. Et pour cause, sa mère, chanteuse à l'opéra de Paris, lui fait prendre des cours de solfège dès 3 ans. Il rentre au conservatoire national de Paris à 9 ans et à 19, il compose la musique du film de Claude Sautet, Les choses de la vie (1970). "La chanson d'Hélène" (paroles de Jean-Loup Dabadie) qui en est extraite restera, à ce jour, un de ses plus grands succès. Il collabore par la suite avec de nombreux réalisateurs parmi lesquels André Téchiné, Jacques Doillon, Pierre Granier-Deferre, Georges Lautner, Marco Ferreri, Laurent Heynemann ou encore Bertrand Tavernier. Il nous ouvre aujourd'hui la porte de son studio et partage avec nous :

  • “Paris Jadis” de Philippe Sarde chantée par Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort dans “Les enfants gâtés” de Bertrand Tavernier (1977)
  • “My favorite things” chantée par Julie Andrews dans “La mélodie du bonheur” de Robert Wise (1966)
  • “Requiem pour un con” chantée par Gainsbourg dans “Le Pacha” de Georges Lautner (1968)
  • “Laura” de David Raskin chantée par Johnny Matis dans Laura d’Otto Preminger (1944)
  • “La chambre vide” de Philippe Sarde chantée par Isabelle Huppert dans “Coup de Torchon” de Bertrand Tavernier (1981)
  • “Barnabé” chantée par Fernandel dans le film Barnabé de Alexander Esway (1938)
  • “Le temps des souvenirs” de Philippe Sarde chantée par Jean Sablon dans Le Chat de Pierre Granier-Deferre (1971)
  • “L’adolescente” de Philippe Sarde chantée par Jeanne Moreau et Yves Duteil dans le film L’adolescente de Jeanne Moreau (1979)

Choisies par notre programmateur mais pas passées dans l'émission :

  • “La complainte de l’auberge rouge” chantée par Yves Montand dans L’auberge rouge de Claude Autant-Lara (1951)
  • “Somewhere over the rainbow” chantée par Judy Garland dans Le Magicien d’Oz de Victor Fleming (1946)
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
(ré)écouter Ciné qui chante Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.