Notre programmateur musical du jour est un scénariste et cinéaste.

Arnaud Desplechin, scénariste et cinéaste à Cannes, pendant le Festival, le 23 mai 2019.
Arnaud Desplechin, scénariste et cinéaste à Cannes, pendant le Festival, le 23 mai 2019. © AFP / Mustafa Yalcin / Anadolu Agence

Ancien de l’IDHEC où il côtoya Pascale Ferran, Noémie Lvovsky et Eric Rochant, entre autres, il a présenté à Cannes en mai dernier son dixième long métrage de fiction, le magnifique “Roubaix, une lumière” qui sera sur tous les écrans le 21 août prochain (qu’on se le dise !). Souvent complice du musicien Grégoire Hetzel, il place également dans ses BO du rap, du classique et de la variété. Il a un jour déclaré qu’il considère que le deuxième narrateur après le metteur en scène, c’est le compositeur de la musique du film. C’est dire s’il a toute sa place dans cette émission. 

Au cours de la promenade enchantée qu’Arnaud Desplechin a préparée pour nous, on entendra :

  • "Across 110th street" par Bobby Womack dans Jacky Brown de Quentin Tarantino (1998)
  • “The man that got away” par Judy Garland dans A star is born de George Cukor (1955)
  • "That’s my people" par NTM dans Rois & Reines d'Arnaud Desplechin (2004)
  • "My Time, my days" par DJ Medhi feat. China dans Roubaix, une lumière d'Arnaud Desplechin (2019)
  • “Fight the power” par Public Enemy dans Do the Right Thing de Spike Lee (1989)
  • "I can’t stand it anymore” par The Specials fet. Rodha Dakar et Jerry Damners dans Trois souvenirs de ma jeunesse d'Arnaud Desplechin (2015)
  • "About her" par Malcolm McLaren dans Kill Bill 2 de Quentin Tarantino (2004)
  • "Que reste-t-il de nos amours" par Charles Trenet dans Baisers volés de François Truffaut (1968)
  • “Je ne pourrais jamais vivre sans toi" par Danielle Licari et José Bartel dans Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy (1964)

Choisie mais pas passée dans l'émission :

  • New York New York de Liza Minnelli dans New York New York de Martin Scorsese (1977)
Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.