Aujourd'hui, une playlist cinémusicale sortie de la double casquette d'Esteban, alias David Boring

 Esteban, alias David Boring, alias Michael Bensoussan
Esteban, alias David Boring, alias Michael Bensoussan © AFP

Notre programmateur musical du jour multiplie les pseudonymes comme les cordes à son arc dramatique et musical. Parisien de naissance, il a grandi dans la cité des Anges. Il est tantôt David Boring, chanteur des Naive New Beaters, trio d'electro-rock fondé avec ses comparses Martin Luther BB King et Eurobélix il y a un peu plus de dix ans - dont le nouvel album est prévu pour 2019 ; tantôt Esteban, pour le grand écran. On le retrouve notamment dans La fille du 14 juillet (2013), L'effet aquatique (2016) ou encore La loi de la jungle (2015). C'est sous ce même nom qu'il passe aussi derrière la caméra avec Yo Pekin ! (2016), "film documentaire d'action de vacances" ou pour "Croc Love" une mini-série de science fiction prévue pour la rentrée. Pour l'heure, il partage avec nous : 

  • “Take my breath away” de Berlin dans Top Gun de Tony Scott (1986)
  • “Troubles” de Cat Stevens dans Harold et Maude de Hal Ashby (1971) 
  • “Oh Yeah” de Yello dans La folle journée de Ferris Bueller de John Hughes (1986) 
  • “Lovefool” des Cardigans dans Romeo + Juliet de Baz Luhrmann (1996) 
  • “La carioca” d’Alain Chabat dans La cité de la peur d’Alain Berbérian (1994) 
  • “All along the watchtower” de Jimmy Hendrix dans Forrest Gump de Robert Zemeckis (1994)  
  • “Run away” des Naïve New Beaters dans Yo Pekin ! d’Esteban (2016)
  • “Le chevalier blanc” de Serge Gainsbourg dans Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine de Coluche (1977) 
  • “Avenir, avenir” de Sharky dans Plus beau que moi tu meurs de Philippe Clair (1982)

Choisie mais pas passée :

  • “The chase” de Moroder dans Midnight Express d’Alan Parker (1978) 
Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.